Histoire de Gilion de Trasignyes et de dame Marie, sa femme: Pub. d'après le manuscrit de la Bibliothèque de l'Université d'Iéna

Front Cover
Oskar Ludwig Bernhard Wolff
Brockhaus & Avenarius, 1839 - 214 pages
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Selected pages

Contents

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page 2 - Zellande et de Namur, marquis du Saint Empire, seigneur de Frise, de Salins et de Malines.
Page 36 - Assez est a penser que cest par grant miracle et quil veult son yre estre vengee sur les damasquins.
Page 167 - JLk 4,m; 17,u; 32,m. GT 167, a: Alors Hertan, qui moult estoit legier advisant la teste du Sarrasin estre descouverte rehaulsa l'espee contremeont . .'. GCh 102, o; 120, u; GT 29, b; Dautrepart le roy de Damas quant il apperceut le souldan estre dehors il encommenca de marchier car tous estyent apprestez. JS...
Page 162 - ... unseren Texten, besonders GT, GCh, JLk und CNN häufig zu belegen. Wie im Lateinischen wird diese Konstruktion namentlich nach den Verben des Sagens, der geistigen Wahrnehmung und des Wollens angewendet. a) Nach Verben des Sagens: Sd. n. 185, m: et disoienl eslre la voix de la Sibille . . . GT 162, a: et dist au souldan devant tous, que ce qu'il avoit dist estre chose veritable . . . JLk 57, m: mais un peu parlerons de Jacquet de Lalaing, qui s'apprestoit fort pour fournir un chevalier d'Auvergne,...
Page 212 - Dieu ne plaise que jamais avec vous j'aye compaignie; ains me vouldray rendre au plaisir de Nostre Seigneur en une abbaye de nonnains, et tout le temps de ma vie prieray Dieu pour vous. — Dame, ce dist Gracyenne, ja Dieu ne plaise que ja jour de ma vie je vous face tort de vostre loyal seigneur.... Si furent les dames tout d'un consentement et d'un accord que toutes deux le lendemain se rendroient a servir Dieu en l'abbaye de l'Olive.
Page 100 - J'espere en Dieu que ouy, et je voys penser de ses viandes . . . CN 61/59, m : Or sus, je vois ouvrir la buche . . . GT 100, b: Alors lui osta Hertan les fers, dont il estoit enchaine' et lui donna foison a boire et a mengier et lui dist que du surplus il yroit penser.
Page 1 - Je requis tres instaument a labbe et au couvent que plus amplement me voulsissent raconter et dire comment ledit seigneur de trasignyes avoit eue ladicte fille du souldan et amenee ou pays de haynau. Alors labbe par ung de ses Religieux me fist apporter ung petit livre en parchemin escript dune tres ancienne lettre A moult obscure en langue ytalienne.
Page 1 - ... l'histoire. Son récit paraît aussi avoir pour point de départ un monument funéraire. « Au passer que je feys par une abbaye assez ancienne, dit-il dans son prologue, et s'appelle l'abbaye de l'Olive, je vey trois tombes haultes eslevees, et...
Page 57 - Laquelle chose elle dcMroit moult et aussi faisoit hertan qui moult loyaument les servoit. A tant vous lairray a parler deulx et retourneray a marie la dame de trasignyes et de ses deux enfans. Cy parle de la dame de trasignyes et du chevalier amaury qui la voulait avoir a mariage; Bien avez oy par cy devant comment la dame de trasignyes avoit apporte deux moult beaulx filz dont elle estoit demouree grosse au partement de gillion son mary. Tant bien les nourry et endoctrina que de vertu et de moeurs...
Page 1 - ... la en sepulture. Leurs noms et surnoms me nommerent et les vey par escript au tour de leurs tombes. Quant je euz veu et leu leppitaffe diceulz trespassez, je sceu que le tresvaillant chevalier...

Bibliographic information