Correspondance authentique de la cour de Rome avec la France: depuis l'invasion de l'Etat romain jusqu'à l'enlèvement du Souverain Pontife

Front Cover
1809 - France - 387 pages
0 Reviews
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Selected pages

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page 321 - ... C'est par une heureuse suite de leur libéralité que l'Église, indépendante dans son chef de toutes les puissances temporelles , se voit en état d'exercer plus librement , pour le bien commun et sous la commune protection des rois chrétiens , cette puissance céleste de régir les âmes ; et que , tenant en main la balance droite au milieu de tant d'empires souvent ennemis , elle entretient l'unité dans tout le corps, tantôt par d'inflexibles décrets, et tantôt par de sages tempéraments.
Page 84 - L'Empereur ne sauroit reconnoître le principe que les Prélats ne sont point sujets du souverain sous le domaine duquel ils sont nés. Quant à la seconde question : la proposition , dont l'Empereur ne se départira jamais, est...
Page 84 - Père adhère à cette proposition , tout est terminé; s'il s'y refuse, il anr nonce , par cette détermination , qu'il ne veut aucun arrangement , aucune paix avec l'Empereur , et qu'il lui déclare la guerre. Le premier résultat de la guerre est la conquête , et le premier résultat de la conquête est le changement de gouvernement ; car si...
Page 359 - Princes et à tous les gouvernemens ojui ont toujours fait la sûreté de tout homme en pays étranger , Rome , qui , comme centre de la religion catholique, a toujours eu (au dire du grand Fénélon, cela de particulier, d'être la chère et commune patrie de tous , et où tous les catholiques ont toujours été considérés comme citoyens romains ; lorsque...
Page 373 - Français, et notre auguste prédécesseur, fit don aux évêques de Rome de diverses contrées, il les leur céda à titre de fief, pour assurer le repos de ses sujets, et sans que Rome ait cessé pour cela d'être une partie de son empire ; Considérant que , depuis ce temps , l'union des deux pouvoirs, spirituel et temporel...
Page 15 - SA Sainteté NS le Pape Pie VII n'ayant pu adhérer , dans toute leur étendue , aux demandes qui lui ont été faites de la part du Gouvernement Français , parce que ses devoirs sacrés et sa conscience le lui défendaient , voit...
Page 217 - Evêques et aux autres Pasteurs ecclésiastiques, de se prêter au chant du Te Deum, s'il venait jamais à être prescrit, à l'occasion de l'établissement du gouvernement usurpateur. Outre qu'il n'est point de la compétence de la puissance séculière de prescrire, de son autorité privée, des prières publiques; dans ce...
Page 85 - ... arrangement , aucune paix avec l'empereur, et « qu'il lui déclare la guerre. Le premier résultat de la « guerre est la conquête, et le premier résultat de la « conquête est le changement de gouvernement : car « si l'empereur est forcé d'entrer en guerre avec Rome, «ne l'est-il pas encore d'en faire la conquête, d'en « changer le gouvernement, d'en établir un autre qui « fasse cause commune avec les royaumes d'Italie et de
Page 86 - M. le cardinal Caprara est de demander ses passeports comme ambassadeur. Le soussigné a l'honneur de les lui adresser. Sa Majesté voit avec regret cette demande des passeports , dont l'usage de nos temps modernes a fait une véritable déclaration de guerre .... Rome est donc en...

Bibliographic information