Y-king, antiquissimus Sinarum liber quem ex latina interpretatione p. Regis aliorumque ex Soc. Jesu p. p, Volumes 1-2

Front Cover
Julius Mohl
sumptibus J. G. Cottae, 1834 - Divination
0 Reviews
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page xi - King et surtout dans l'Y king, les mystères de notre sainte religion, et semblables choses, qui ne pourraient venir que des anciens patriarches éclairés d'en haut.
Page 425 - Cumaei venit jam carminis aetas ; Magnus ab integro saeclorum nascitur ordo. Jam redit et Virgo, redeunt Saturnia régna : Jam nova progenies coelo demittitur alto.
Page xiv - ... tels que vous, qu'outre le nombre de révolutions, tantôt subites, tantôt ménagées par de longues intrigues, on y trouve des morceaux considérables des histoires des royaumes voisins, et surtout de différentes nations tartares avec lesquelles la Chine a presque toujours eu la guerre; ce qui, joint à ce que vos doctes confrères ont tiré des écrits arabes et autres sur la Tartarie, peut peut-être fournir une histoire bien plus sûre et plus complète que celle que nous avons reçue cette...
Page xii - Car, pour dire la vérité, les paradoxes qu'ils ont avancés » ne méritent pas une longue réfutation ; je dis paradoxes, » parce qu'il est nouveau en Chine et toujours étrange d'y » entendre dire, que les trois premières familles roïales » ne sont pas réelles , et que ce ne sont que des figures du » Messie peint sous le nom vg de Yen-vang et de Vou...
Page xiii - ... qu'en a faite le P. de Mailla dans son histoire de la Chine [dont le manuscrit parviendra en 1737 à Lyon]. Il ya même plus d'agrément à les y lire que dans le livre chinois où les ordres, les loix, les harangues des anciens empereurs et ministres ne sont ramassés que suivant le temps, parce que ces discours sont mis dans la bouche de ces princes à mesure qu'ils paraissent sur la scène, ou prêts à combattre, ou déjà victorieux. Le Tchoun tsieou écrit à la manière de nos fastes fait...
Page xii - ... que des anciens patriarches éclairés spécialement d'en haut. En peu de mots je réponds partout à leurs objections, et à leurs prétendues démonstrations tirées de l'analyse de quelques caractères chinois, de certains éloges outrés, de deux ou trois passages del'Y-king pris dans un sens tout contraire aux interprètes Chinois et à la suite du texte.
Page xiv - J'en ai été le réviseur, aussi je peux en parler avec connaissance de cause; j'ajouterai encore en faveur de savants tels que vous, qu'outre le nombre de révolutions, tantôt subites, tantôt ménagées par de longues intrigues, on y trouve des morceaux considérables des histoires des royaumes voisins, et surtout de différentes nations tartares avec lesquelles la Chine a presque toujours eu la guerre; ce qui, joint à ce que vos doctes confrères ont tiré des écrits arabes et autres sur la...
Page xi - Je ne sais si elle répondra à votre attente, écrite en latin, non d'un style à plaire, mais propre à instruire . . . J'aurais été plus court, soit dans cet écrit, soit dans tout le commentaire sur l'Y king [dont la première partie était écrite déjà avant 1708 et les deux autres avant le 25 Octobre 1723], si je n'avais pas voulu réfuter tacitement ceux. . qui trouvaient dans les cinq King et surtout dans l'Y king, les mystères de notre sainte religion, et semblables choses, qui ne pourraient...
Page 77 - Non horam tecum esse potes, non otia recto Poneré, teque ipsum vitas, fugitivus et erro, Jam vino quaerens, jam somno fallero curam : Frustra ; nam comes atra promit sequi turque fugacem.
Page 294 - non so ln in scientia quae remota est a just ilia, calliditas potius quam sapientia est appellanda; verum etiam animus paratus ad pericnlum, si sua cupiditate, non utilitate communi impellitur, audaciae potius babeat quam fortitudinis

Bibliographic information