Essai sur les fables indiennes et sur leur introduction en Europe

Front Cover
Maulde et Renou, 1838 - Fables - 484 pages
Betrifft die Handschrift Cod. 41 der Burgerbibliothek Bern.
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Selected pages

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page 24 - Livre des Lumières, ou la Conduite des roys , composé par le sage Pilpay, indien; traduit en françois par David Sahid d'Ispahan, ville capitale de la Perse.
Page 130 - ... compilateurs d'un livre écrit en latin, probablement dans les premières années du xive siècle, et qui servit de modèle aux conteurs des différens pays de l'Europe, principalement à ceux d'Angleterre et d'Italie. Ce recueil, auquel on a donné le nom de GESTA R.OMANOKUM >, contient des contes empruntés à la littérature sacrée, aux traditions orientales et aux fables romanesques admises par les peuples de l'Europe, pendant le moyen âge. Ce livre traduit, ou plutôt imité, dès le xve...
Page 11 - Bidpai en arabe; précédées d'un mémoire sur l'origine de ce livre et sur les diverses traductions qui en ont été faites dans l'Orient, et suivies de la Moallaka de Lébid en arabe et en françois par .. .Silvestre de Sacy.
Page 98 - Par foi, biau père, dit li eufès, je sai bien que il dient. 11 dient que je monterai encore si hautement , et serai encore si hauz homs que vous seriez forment liez, se je daignoie tant soufrir que vous me tenissiez mes manches, quant je devroie laver mes mains; et ma mère seroit moult liée, se ele osoit tenir la toaille où je essuieroie. Quant li pères oï ce , si en fu moult corrociez , et en ot grant duel au cuer: Voire, dit-il, si monteroiz plus haut de moi.
Page 62 - Il se convertit à la foi chrétienne en 1106, et fut baptisé dans sa ville natale le jour de la fête de saint Pierre, d'où il prit le nom de Pierre, auquel il ajouta celui d'Alphonse, le roi de Castille et de Léon , Alphonse VI , lui ayant fait l'honneur d'être son parrain. (Biographie universelle, t. XXXIV, p. 389). La Disciplina clericalis a été publiée pour la première fois en 1824, par la Société des Bibliophiles...
Page 64 - II se met à manger de leur miel , et le plaisir qu'il y trouve lui fait oublier les serpens sur lesquels reposent ses pieds , les rats qui rongent les rameaux auxquels il est suspendu, et le danger dont il est...
Page 26 - Sire, dist li valiez, non ferons — Si ferons, dit li peres. (R. d. SS d. R. p. 31.) Dame, je crois bien qu'il est vostre filz, mes il n'est mie filz de vostre seingneur. — Sire, si est, dist la roïne. — Non est, dame, et se vos ne me dites autre chose, je m'en irai. (Ib. p. 26. 7.) Remarquez les locutions: Gaudins esgarde son ami, Et sus et jus et si et si. (P. d. B. v. 8265. 6.) Car il n'en poroit à cief traire, Tant fort le gardent si ami, Ne s'ociroit ne si ne si. (Ib. v. 5464-6.) Pour...
Page 229 - Or antant bien à ma parole, Garde ke tu ne soies folle, Et tu sez bien tôt le covine. , Li ostors tuait la géline, Et tes anfès l'ostor tuait, Onkes puis ne se remuait. Or soit li uns por l'autre mis ? Tes filz estoit moult tes amis, Por lui une chose te part Bien puez panre la meillor part. Bien sai et à droit et à tort Que li miens filz a le tien mort ; Et se tu vuez je l'ocirai, Ou por ton ffl le te donrai -, Toz sera tiens outréemant , Tot fera ton comandemant : Come meire te servirait...
Page 292 - Ains sachait del" fuere l'espée , Et dist ke veriteit li die. Moult ot grant poor de sa vie , Qant ele vit l'espée nue ; Veriteit li ait conéue. Li chastelains li dist por voir Que les chaainnes vuelt avoir. Celle dist : « Biaz douz fiz, merci ; « Por Deu, se tu vuelz, si m'oci; « Pechiet feras si tu me tues ; « Mais les chaaignes sont perdues , « Car j'en fis une cope faire. « Ocirre me puez et desfaire ;
Page 171 - Ne parole n'en puet-on trère, En nul sens, n'en nule devise. .Ij. jors i ont lor peinne mise, Gastée li ont et perdue ; Issi est la chose avenue. La roïne est forment dolente Kant ele pert einssi s'entente, Et la grant peine k'ele i met. Dedenz son cuer dit et promet Que de son cors li fera don, Toute s'i metra à bandon, Einz k'ele n'ait sa volenté. Bien a le cuer...

Bibliographic information