Histoire des rois et des ducs de Bretagne, Volume 4

Front Cover
Duféy, 1839 - Brittany (France)
0 Reviews
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page 82 - Pierre , c'est bien diabolique chose : je crois que tous les diables d'enfer, à qui il est, l'ont gardé et délivré de mes mains , car il y eut sur lui lancé et jeté plus de soixante coups que d'épées et de grands couteaux...
Page 265 - de par le diable , je vous crains encore moins, » et faites du mieux ou du pire que vous pour
Page 302 - Indien , qui , suivant eux, venait de parcourir toute la terre, et pour lequel la nature n'avait pu conserver de secrets.
Page 264 - Jeanne, on m'a dit que vous me voulez combattre ; je ne scay si vous estes de par Dieu ou non. Si vous estes de par Dieu, je ne vous crains en rien, car Dieu sait mon bon vouloir ; si vous estes de par le diable, je vous crains encore moins...
Page 386 - ... j'ai ouï en confession monseigneur Gilles, votre frère, peu de jours avant son trépas, lequel me chargea de vous annoncer que, de par lui, comme appelant de vous , de défaut de droit, des cruels traitements et injustices dont il n'a pu demander raison, et de la mort horrible dont vous l'avez fait mourir ou avez souffert qu'il mourût par faute de justice, j'eusse à vous assigner du jour de...
Page 389 - Mes amis, que l'état où je suis vous serve d'exemple ; » j'ai été votre prince, et maintenant je ne suis plus rien.
Page 300 - A l'instaut, cles émissaires parcoururent et l'Allemagne et l'Italie, pénétrèrent dans les solitudes, s'engagèrent dans les forêts profondes , et sondèrent les cavernes où la renommée plaçait les serviteurs abhorrés du prince des ténèbres. Des malfaiteurs, des fourbes, des impies ne tardèrent pas à former la cour de Gilles de Raiz 1.
Page 172 - Amiens pour l'y rencontrer. Le duc de Bourbon, au contraire, se retira dans son duché , avec son fils le comte de Clermont, ne voulant point prendre part à ce qui lui paroissoit une lâcheté , et ne sachant comment l'empêcher.
Page 408 - II , prince d'un esprit foible et d'un caractère dur et soupçonneux, tomba malade, et se crut ensorcelé par l'évêque de Rennes ; on lui proposa de recourir à des sorciers pour lever le maléfice, mais il le refusa , déclarant qu'il aimoit mieux mourir de par Dieu que de vivre de par le diable.
Page 304 - ... de sa brillante chapelle , adressaient des hymnes au roi du ciel, et priaient, d'après ses ordres , pour des âmes qui s'envolaient pures vers le séjour de la lumière ! Les meurtres consommés, l'inconnu voulut rester seul , et pria le maréchal de se retirer dans un lieu voisin. Le baron de Raiz , qui ne savait plus qu'obéir, alla se placer à...

Bibliographic information