Gaydon: chanson de geste, Volume 7

Front Cover
François Guessard, Siméon Luce
A. Franck, 1862 - Chansons de geste - 364 pages
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page x - Mais si l'invention n'est pas forte en ce point , c'est un défaut qui , à nos yeux , est bien racheté par l'exécution. Elle nous semble vraiment belle , à commencer par la scène qui forme l'exposition et qui est d'un grand effet théâtral. Depuis ce tableau jusqu'à la mort de Thibaut , notre poète , selon nous , a fait preuve de beaucoup d'art et s'est montré tout au moins un habile dramaturge.
Page i - Muse norm., p. 298. C'est ce même Thierry qui, sous le nom de Gaydon, est le héros de notre poème. Gaydon, c'est-à-dire chevalier au geay ou gay, comme on prononçait au moyen âge en certaines contrées et comme on prononce encore dans le parler populaire de quelques pays.
Page 174 - Et tout avant à Dammeldeu voez "• Que ja à home ne tenras loiautez ; « Vo seignor lige ja foi ne porterez , « Les loiaus homes traïssiez et vendez , « Le mal hauciez et le bien abatez. « Se voz à home compaingnie prennez , « En devant lui tout adez le loez , « Et en derrier à la gent le blasmez.
Page 260 - Par la foi que doi Dé, « Se gel tenoie en cest palais pavé , « Ja li auroie le sien grenon plumé, « Car nus plus fel ne fu de mere nés. « Tant a traïtres entor lui à plenté « Que loiaus hom n'i puet iestre escoutez.
Page 206 - Parmi les rues li Danois resgarda , Car les vassax bien trouver i cuida Qu'en la bataille choisi et avisa. Quant ne les vit, forment s'en merveilla. Par les ostex la grans noise leva Que dus Ogiers arriere s'en reva. Tant biaus destriers enz rues esgarda , Tant en i vit et de sa et de là Que à grans painnes les rens en trespassa. Vit les haubers , c'on rosla et frota , Et tant escu couvert c'on enarma ; Lors pense bien que grans gens laienz a. Quant ne les vit , durement l'en pesa ; Maix tex se...
Page 221 - GT 5556-59. cf. LI p. 237. 66. Voz avez bien oï en reprouvier Qui dou feu a et besoing et mestier, Que à son doi le doit querre an fouier. G. v. 8277—79. Oi lai dire souent en reprouuier Volontiers quiert der feu qui na mestier. A. 1. Borg. p. 233 v. 25-26.
Page 175 - Les vesves dammes lor doayres tolez , « Les murtrissors, les larrons souztenez. « Et sainte eglise adez deshonorez , « Prestres et clers fuiez et eschievez , « Rendus et moinnes, par tout les desrobez, « Et cordeliers et jacobins batez. « Petits anfans en la boe gietez, « Et coiement les prennez et mordez ; « S'on ne voz voit, as mains les estrainglez. « Les vielles gens empoingniez et boutez , « Ou an visaiges au mains les escopez.
Page cxxvii - Quant fui petis , dès que je soi aler, « Mis fui as laittres , por iestre plus senez ; « A Saint Denis fui bailliez à l'abé, « Le plus saige home de la crestienté. « Mes oncles fu , si m'ot en grant cherté; « Plus savoit d'art et de l'autorité « De nyngremance, plus que hom qui soit nés. « Tant m'en aprinst que g'en soi à...
Page 271 - Catholique (en langue russe). 1 vol. 8. br fr. 3 Essais sur la philologie slave et sur l'influence politique et religieuse qui l'a dirigée, par MD S k, avec un avant-propos par ML LANDRIN fils.
Page 111 - La damme l'oit, li vis li est muez. « Sire , fait elle , ce iert desloiautez « Se mal li faitez, quant harbergié l'avez ; « Touz jors seriez mais traïtres clammez.

Bibliographic information