Vies des dames galantes ... avec des remarques historiques et critiques

Front Cover
Garnier Frères, 1857 - Women - 390 pages
0 Reviews
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Selected pages

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page 348 - Tout est perdu, elle le récita par deux fois; et se tournant de l'autre costé du chevet, elle dit à ses compagnes : « Tout est perdu à ce coup , et à bon escient ;
Page 278 - Madame, j'y ai bien songé, mais je ne sens rien mouvoir, car je marche sur une pierre bien ferme. » —
Page 307 - Lorge, le bonhomme, en ses jeunes ans l'un des vaillants et renommez capitaines des gens de pied de son temps. Elle, en ayant ouy dire tant de bien de sa vaillance, un jour que le roy François premier faisoit combattre des lions en sa Cour, voulut faire preuve s'il estoit tel qu'on luy avoit fait entendre, et pour ce laissa tomber" un de ses gands dans le parc des lyons, estants en leur plus grande furie, et là-dessus pria M.
Page 31 - C'est trop demeuré icy : montons en carosse « promptement, et allons en mon logis, car je ne puis « plus contenir cette ardeur; il la faut aller esteindre : « c'est trop bruslé. » Et ainsi partit, et alla avec son serviteur prendre de cette bonne eau qui est si douce sans sucre , que son serviteur luy donna de sa petite burette.
Page 69 - En devisant durant le disner de l'amour et des commoditez et incommoditez, plaisirs et desplaisirs, du bien et du mal qu'il apportoit en sa jouissance, après que chacun eut dit son opinion et de l'un et de l'autre, il conclud que le souverain bien de cette jouissance gisoit en cette vengeance, et pria un chacun de tous ces grands personnages d'en faire un quatrain impromptu; ce qu'ils tirent.
Page 80 - Du temps du roy Henry, il y eut un certain quinquailleur qui apporta une douzaine de certains engins à la foire de Sainct-Germain pour brider le cas des femmes, qui...
Page 309 - Roy lui fit cet honneur de l'aimer, elle pensoit que ce fust ce roy valleureux qui luy avoit esté prédit; mais le voyant si mol, avec si peu de soin de ses affaires, elle voyoit bien qu'elle...
Page 115 - Françoises, on les a veues le temps passé fort grossières , et qui se contentoyent de le faire à la grosse mode ; mais, depuis cinquante ans en ça, elles ont emprunté et appris des autres nations tant de gentillesses, de mignardises, d'attraits et de vertus, d'habits, de belles grâces...
Page 144 - Par quoy, après en avoir conféré à un de ses compagnons des plus privez, il se résolut de tenter la risque, et que pour l'amour d'une grande, qu'il présumoit bien estre, il ne falloit rien craindre ny appréhender.
Page 309 - Roy, qu'il se mit à plorer; et dé-là en avant, pre^ nant courage, et quittant sa chasse et ses jardins, prit le frein aux dents; si bien que par son bonheur et vaillance, chassa les Anglois de son royaume.

Bibliographic information