De la part prise par les Portugais dans la découverte l'Amérique: lettre au Congrès Internacional des Americanistes (première session - Nancy - 1875)

Front Cover
Pacheco & Carmo, 1876 - America - 86 pages
0 Reviews
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page 33 - Nouvelle (5) (Amérique du Nord). Nous rappellerons encore qu'aux Açores, aussi bien qu'à Madère, on se préoccupait de l'existence d'une terre ignorée et placée en dehors de la ligne suivie par les découvertes africaines ; circonstance qui est prouvée par la donation faite, le 21 juin 1473, à Ruy Gonçalves da Camara , fils du découvreur de Madère, de toute île que lui ou ses capitaines pourraient trouver non au delà du Cap- Vert...
Page 15 - Toscanelli (1474) sur le passage par l'Ouest au « pays où mûrissent les épiceries » et que, lorsque Colomb avait consulté le savant auteur du Gnomon de Florence sur la navigation vers l'Occident, celui-ci lui avait répondu en lui montrant la copie de la lettre qu'il avait .écrite au chanoine portugais Fernand Martins, sur l'idée du roi (2). Dans une note de son Globe, Martin Behain dit : « Deux navires prépares pour un voyage de deux années, sua geographia.
Page 14 - Manifesto é que estes descobrimentos de costas, ilhas e terras firmes não se fizeram indo a acertar : mas partiam os nossos mareantes mui ensinados e providos de instrumentos e regras de astrologia e geografia, que são as cousas de que os cosmógrafos hão-de andar apercebidos.
Page 19 - La colonisation étrangère dans le royaume et dans les pays découverts était immense. Le 8 juin 1433 on recommande la plus scrupuleuse observance des lettres que les étrangers possèdent pour être traités comme nationaux. Peu après il est expressément recommandé de ne gêner en quoi que ce soit les négociants pisans, génois ou autres qui viendraient à Lisbonne. En 1452 (20 mars) de nouveaux privilèges sont accordés aux Allemands , aux Français, aux Anglais , etc. En 1497 (28 juin)...
Page 81 - XV e siècle et encore aujourd'hui, dans les îles, pour désigner un chemin étroit ou plutôt un chemin bordé de murs ou tracé dans un lieu désert et inconnu. Les Portugais ayant remonté le fleuve Saint-Laurent, soit qu'ils se persuadassent que c'était un canal par où ils pourraient passer en Orient (et Ramusio dit que quelques-uns le croyaient un bras .de mer), soit à cause de sa configuration, lui auraient donné ce nom que les Français, obéissant au caractère de leur langue, prononcent...
Page 15 - Vespuce. (1) Recherches, etc. d'après les ordres de l'infant D. Henri, ont navigué en 1431 en se dirigeant toujours vers le couchant pendant à peu près deux cents lieues et ont découvert les Açores ; » or cette navigation occidentale s'est répétée après la découverte des Martins, le 25 juin 1474.
Page 73 - ... me trompe pas. Ramusio donne également cette date de 1496 non comme établie par lui, mais comme reçue d'une conversation avec un ami de Sébastien Cabot (1) ; c'est ce même Ramusio qui dit dans un Discours sur la terre ferme des Indes : « Dans cette partie du nouveau monde qui s'étend au NN. 0. en face de notre continent habitable d'Europe, naviguèrent plusieurs capitaines, le premier desquels (autant qu'on peut le savoir), fut Gaspard Cortereal, Portugais de nation, qui, en 1500, y aborda...
Page 30 - Toscanelli et de la cosmographie commune à cette époque (4) et tandis que Colomb croyait avoir découvert les côtes indiennes par cette dernière route. Je citerai également quelques donations faites à des navigateurs portugais, donations qui prouvent l'idée de l'existence de terres occidentales et d'autres dont j'ai fait mention plus haut. Le 29 octobre 1462 il est fait donation à l'infant D. Fernand d'une île que Gonçalo Fernandes, de Tavira, disait avoir (1) Corel.
Page 47 - ... moururent peu de temps après leur retour. Enfin il ne nous semble pas qu'une tradition si vivace, paraissant à une époque si rapprochée des faits qu'elle essaye d'expliquer, affirmée et acceptée par des hommes ayant tous les moyens de la vérifier, soit autant à dédaigner que le veulent quelques écrivains, surtout après qu'il est avéré que l'idée d'une terre ignorée ou perdue vers l'occident existait déjà, que cette idée avait donné lieu à plus d'une tentative de découverte...
Page 43 - Madera, le dio un temporal tan recio y tempestuoso, que no pudiendo resistirle se dejó llevar de la tormenta, y corrió veinte y ocho o veinte y nueve días sin saber por dónde, ni adonde; porque en todo este tiempo no pudo tomar el altura por el sol, ni por Norte.

Bibliographic information