Les Espagnols a la Grande-Armée: le corps de la Romana (1807-1808) [i.e. dix-huit cent sept - dix-huit cent huit], le régiment Joseph-Napoléon (1809-1813) [i.e. dix-huit cent neuf - dix-huit cent treize]

Front Cover
Berger-Levrault, 1899 - France - 257 pages
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page 193 - Napoléon, empereur des Français, roi d'Italie, protecteur de la confédération du Rhin, médiateur de la confédération Suisse, etc., etc. — Sur le rapport de notre ministre de l'Intérieur; Notre Conseil d'État entendu, Nous avons décrété et décrétons ce qui suit : Art. 1".
Page 75 - J'ai reçu la lettre de Votre Majesté du 1 1 août. J'ai été extrêmement fâché de l'imprudence qui a été commise de laisser la garde des postes les plus importants à des troupes que les circonstances devaient rendre suspectes. Je l'ai été davantage encore des désagréments que Votre Majesté en a éprouvés. J'ai fort applaudi à la conduite qu'elle a tenue, et je la prie d'en recevoir mes reniercimcnls.
Page 62 - ... au soldat: c'est que l'ordre de prêter serment fût parvenu directement du prince de PonteCorvo au général français, et non au général en chef de la division, M. le marquis de La Romana, et qu'il ait été porté par M. Louis Siran de Cavagnac, qui, d'après ce qu'on m'a dit, est très mal vu et même détesté de tout le régiment des Asturies, où il a servi. Si, à son arrivée au quartier général, il s'exprima avec autant d'arrogance que je l'ai entendu le faire à Copenhague, il...
Page 37 - Que votre majesté permette de lui adresser, au nom de toute la division, l'hommage de notre entière soumission et de notre inviolable dévouement envers sa personne. C'est l'expression de nos cœurs, et particulièrement de celui qui se dit, de votre majesté, le très-humble et fidèle sujet, le marquis DE LA ROMANA.
Page 37 - Sire, la division espagnole dans le Danemark que j'ai l'honneur de commander, s'empresse de témoigner à Votre Majesté, par mon organe, sa grande satisfaction de savoir qu'un frère du grand Napoléon, du héros incomparable qu'a produit la France, a été reconnu roi d'Espagne. Son émotion a été vive en apprenant que c'était Votre Majesté dont il suffit de prononcer le nom pour désigner la réunion de toutes les vertus.
Page 88 - Napoléon, empereur des Français. roi d'Italie et protecteur de la confédération du Rhin : Sur le rapport de notre Ministre des relations extérieures . Notre Conseil d'État entendu , Nous avons décrété et décrétons ce qui suit: Art.
Page 28 - ... la grandeur romaine. Suivis de beaucoup de femmes, d'enfants, de chevaux, de mulets et d'ânes chargés de bagages, assez mal vêtus, mais d'une manière originale, vifs, animés, bruyants, ne sachant que l'espagnol, vivant exclusivement entre eux , manœuvrant peu, et employant une partie du jour à danser au son de la guitare avec les femmes qui les accompagnaient, ils attiraient la curiosité stupéfaite des graves habitants de Hambourg, dont les journaux racontaient ces détails à l'Europe...
Page 196 - Nos ministres des finances , du trésor , de la guerre et de l'administration de la guerre , sont chargés de l'exécution du présent décret , qui sera communiqué au major-général , au ministre directeur de l'administration de l'armée et au prince d'Eektuiïhl.
Page 81 - J'ai ordonné la formation d'un régiment espagnol, dont j'ai donné le commandement au général Kindelau. Je le fais réunir et former à Nancy. Laissez venir les prisonniers en France ; ne gardez que ceux auxquels vous croyez pouvoir vous 6er.
Page 110 - Écrivez au duc de Vicence — Caulaincourt — que les Russes font beaucoup de travaux sur la Dwina et même sur le Dniester; il est nécessaire qu'il se tienne éveillé là-dessus... Après avoir fait la paix avec la Porte, voudraient-ils la faire avec l'Angleterre et violer ainsi le traité de Tilsit?... Ce serait incontinent la cause de la guerre...

Bibliographic information