Sphinx, revue critique embrassant le domaine entier de l'egyptologie, Volumes 5-6

Front Cover
Karl Fredrik Piehl, Ernst Teodor Andersson Akmar, George Foucart
Akademiska bokhandeln, 1902 - Egyptology
0 Reviews
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Contents

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page 86 - Khaldoun1, est le sens le plus noble, ils (les devins) lui donnent la préférence ; fixant leurs regards sur un objet à superficie unie, ils le considèrent avec attention jusqu'à ce qu'ils y aperçoivent la chose qu'ils veulent annoncer. Quelques personnes croient que l'image aperçue de cette manière se dessine sur la surface du miroir; mais elles se trompent. Le devin regarde fixement cette surface jusqu'à ce qu'elle disparaisse et qu'un rideau, semblable à un brouillard, s'interpose entre...
Page 86 - Pour écarter le voile des sens, le vrai devin n'emploie pas de grands efforts ; quant aux autres, ils tâchent d'arriver au but en essayant de concentrer en un seul sens toutes leurs perceptions. Comme la vue est le sens le plus noble, ils lui donnent la préférence ; fixant...
Page 74 - L'eau que l'on verse dans le vase ne diffère point, par essence, des autres eaux analogues; mais les cérémonies et les incantations que l'on accomplit au-dessus du vase qui la renferme la rendent susceptible de recevoir le souffle prophétique. Cette force divine sort du sein de la terre et n'a qu'une action partielle; lorsqu'elle pénètre...
Page 215 - Byblos une télé qui nage sur les flots pendant sept jours; les vents la poussent par une puissance mystérieuse; elle n'est jamais emportée d'un autre côté, et elle ne manque jnmais d'arriver à Byblos.
Page 86 - La même chose arrive à ceux qui examinent les cœurs et les foies d'animaux ou qui regardent dans l'eau, dans les cuvettes ou dans d'autres objets du même genre. Nous avons vu quelques-uns de ces individus entraver l'opération des sens par l'emploi de simples fumigations, puis se servir d'incantations afin de donner à l'âme la disposition requise ; ensuite ils racontent ce qu'ils ont aperçu...
Page 102 - ... il ya un gros sycomore, ou figuier de Pharaon, fort vieux, qui porte toutefois du fruit tous les ans ; on dit que la Vierge passant par...
Page 86 - Comme la vue est le sens le plus noble, ils lui donnent la préférence ; fixant leur regard sur un objet à superficie unie, ils le considèrent avec attention jusqu'à ce qu'ils y aperçoivent la chose qu'ils veulent annoncer. Quelques personnes croient que l'image aperçue de cette manière se dessine sur la surface du miroir ; mais ils se trompent.
Page 215 - Byblos prétendent que l'Osiris égyptien est enseveli chez eux, et que le deuil et les orgies ne se célèbrent point en l'honneur d'Adonis, mais que tout cela s'accomplit en mémoire d'Osiris.
Page 69 - ... faite existante la vérité du dieu grand, dont le nom « est grand. » ( — Dire sept fois.) « Tu dis au petit enfant: Que je dise ceci à Anubisà savoir : « Amène-moi une barque à l'intérieur, pour les dieux, afin « qu'ils se réunissent ! — Ils se réunissent. — Tu dis : Ap
Page 146 - Pline, est le premier qui vient à notre secours : il nous dit : « Si les métaux et les cailloux doivent être polis pour servir de miroirs, le verre et le cristal ont besoin d'être doublés d'une feuille de métal pour rendre l'image qu'on leur présente.

Bibliographic information