Syntaktische Studien zu Villon

Front Cover
Druck von J. Mäser, 1891 - French language - 62 pages
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Popular passages

Page 50 - Pour ce que foible je me sens Trop plus de biens que de santé, Tant que je suis en mon plain sens, Si peu que Dieu m'en a presté, Car d'autre ne l'ay emprunté, J'ay ce testament tres estable Faict, de derniere voulenté, Seul pour tout et irrevocable.
Page 36 - Ou sont les gratieux gallans Que je suyvoye au temps jadis, Si bien chantans, si bien parlans, Si plaisans en faictz et en dictz? Les aucuns sont mortz et roydiz ; D'eulx n'est-il plus rien maintenant.
Page 50 - Tant grate chèvre que mal gist ; tant va le pot à l'eau qu'il brise ; tant chauffe-on le fer qu'il rougist; tant le maille-on qu'il se...
Page 51 - Echo, Digne Judith, caste Lucresse, Je vous congnois, noble Dido, A ma seule Dame et maistresse. En priant Dieu, digne Pucelle, Qui vous doint longue et bonne vie. Qui vous ayme, ma...
Page 49 - Honnestes si furent vraiement, Sans avoir reproches ne blasmes. Si est vray qu'au commencement Une chascune de ces femmes Lors prindrent, ains qu'eussent diffames, L'une ung clerc, ung lay, l'autre ung jnoine, Pour estaindre d'amours les flammes Plus chauldes que feu Saint Antoine.
Page 11 - Elle est pieça devorée et pourrie, Et nous, les os, devenons cendre et pouldre. De nostre mal personne ne s'en rie; Mais priez Dieu que tous nous vueille absouldre!
Page 43 - Nostre Dame, Chambre de la divinité; Priant toute la charité Des dignes neuf Ordres des cieulx, Que par eulx soit ce don porté Devant le Trosne precieux.
Page 50 - Tant va le pot a l'eaue qu'il brise, Tant chauffe on le fer qu'il rougist, Tant le maille on qu'il se debrise, Tant vault l'homme comme on le prise, Tant s'eslongne il qu'il n'en souvient, Tant mauvais est qu'on le desprise, Tant crie l'on Noel qu'il vient.
Page 50 - Denys Hesselin, esleu de Paris, Quatorze muys de vin d'Aulnis, Prins sur Turgis, à mes perilz. S'il en beuvoit tant que periz En fust son sens et sa raison, Qu'on mette de l'eau es [dans les] barilz : Vin per [perd] mainte bonne maison.
Page 46 - PERPETUELLE, QUI VAILLANT PLAT NI ESCUELLE N'EUT ONCQUES, N'UNG BRAIN DE PERCIL. IL FUT REZ, CHIEF, BARBE ET SOURCIL, COMME UNG NAVET QU'ON RET OU PELLE. REPOS ETERNEL DONNE A CIL. 1898 RIGUEUR LE TRANSMIT EN EXIL ET LUY FRAPPA AU CUL LA PELLE, NON OBSTANT QU'IL DIT : " J'EN APPELLE ! " QUI N'EST PAS TERME TROP SUBTIL.

Bibliographic information