Zeitschrift für französische Sprache und Literatur, Volume 25

Front Cover
Eugen Franck's Buchhandlung, 1903 - French language
0 Reviews
Reviews aren't verified, but Google checks for and removes fake content when it's identified
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page 37 - Dès cet instant nous travaillâmes ensemble. Tandis que je composais mes poèmes, elle barbouillait des rames de papier. Je lui récitais mes vers à haute voix, et cela ne la gênait nullement pour écrire pendant ce temps-là. Elle pondait ses romans avec une facilité presque égale à la mienne, choisissant...
Page 200 - Catalogue général de la librairie française. Continuation de l'ouvrage d'Otto Lorenz. (Période de 1840 à 1885 : 11 volumes.) T. 16 (Table des matières des tomes 14 et 15, 1891-1899), rédigé par D. Jordell. l er fascicule (A-Clovis).
Page 106 - Es ist endlich einmal Zeit, daß man aufgehöret hat, über die Form dramatischer Stücke zu reden, über ihre Länge und Kürze, ihre Einheiten, ihren Anfang, ihr Mittel und Ende, und wie das Zeug alle hieß.
Page 37 - Tandis que je composais mes poèmes, elle barbouillait des rames de papier. Je lui récitais mes vers à haute voix, et cela ne la gênait nullement pour écrire pendant ce tempslà. Elle pondait ses romans avec une facilité presque égale à la mienne, choisissant toujours les sujets les plus dramatiques, des parricides, des rapts, des meurtres, et même jusqu'à des filouteries, ayant toujours soin, en passant, d'attaquer le gouvernement et de prêcher l'émancipation des merlettes.
Page 208 - Repertorium über die in Zeit- und Sammelschriften der Jahre 1812 — 1890 enthaltenen Aufsätze und Mitteilungen schweizergeschichtlichen Inhalts (Basel 1892).
Page 180 - ... intitulé : Mélanges de critique littéraire et de. philologie. Le Midi de la France, ses poètes et ses lettrés de 1874 à 1890 (Montpellier, 1892, in-8.
Page 17 - Perch'io non temo di venir qua entro. Temer si dee di sole quelle cose, Ch' hanno potenza di fare altrui male : Dell' altre no ; che non son paurose. Io son fatta da Dio, sua mercé, tale, Che la vostra miseria non mi tange, Né fiamma d' esto incendio non m
Page 170 - Ce dïent an cest païs tuit 2300 que il les deliverra toz et métra les noz au desoz. Or si vos hastez, par mon los.
Page 122 - Qui por moi a si grant duel fet, 3550 Qu'il se vost m'espee antreset Parmi le piz el cors boter? Et je doi la mort redoter, Qui a duel ai joie changiee?

Bibliographic information