Denkwürdiger und nützlicher rheinischer antiquarius: welcher die wichtigsten und angenehmsten geographischen, historischen und politischen merkwürdigkeiten des ganzen Rheinstroms, von seinem ausflusse in das meer bis zu seinem ursprunge darstellt, Part 2, Volume 6

Front Cover
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Selected pages

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page 372 - Je venais d'arriver, et j'étais déjà assis lorsque je vis par derrière force mousseline plissée, légère, longue et voltigeante, surmontée d'un bois de cerf au naturel sur une coiffure bizarre, si haut qu'il s'embarrassa dans un lustre.
Page 305 - Chartres, dit que, puisqu'ils le vouloient bien, elle n'avoit rien à y dire , fit une courte révérence et s'en alla chez elle. M. son fils l'y suivit incontinent, auquel, sans donner le moment de lui dire comment la chose s'étoit passée , elle chanta pouille avec un torrent de larmes , et le chassa de chez elle.
Page 307 - M. son fils s'approcha d'elle comme il faisait tous les jours pour lui baiser la main. En ce moment, Madame lui appliqua un soufflet si sonore qu'il fut entendu de quelques pas, et qui, en présence de toute la cour, couvrit de confusion ce pauvre prince, et combla les infinis spectateurs, dont j'étais d'un prodigieux étonnement.
Page 374 - Fils dénaturé, cruel père, mari terrible, maître détestable, pernicieux voisin; sans amitié, sans amis, incapable d'en avoir; jaloux, soupçonneux, inquiet sans aucun relâche, plein de manèges et d'artifices à découvrir et à scruter tout...
Page 379 - Les quinze ou vingt dernières années de la vie de celui dont on parle ici furent accusées de quelque chose de plus que d'emportement et de vivacité; on crut y remarquer des égarements qui ne demeurèrent pas tous renfermés dans sa maison.
Page 352 - Madame, rhabillée en grand habit, arriva hurlante, ne sachant bonnement pourquoi ni l'un ni l'autre, les inonda tous de ses larmes en les embrassant ; fit retentir le château d'un renouvellement de cris , et fournit un spectacle bizarre d'une princesse qui se remet en cérémonie, en pleine nuit , pour venir pleurer et crier parmi une foule de femmes en déshabillé de nuit, presque en mascarade.
Page 199 - Il fit ce qu'il put pour lui faire voir qu'il avoit quelque chose à craindre; mais le ministre, qui ne savoit rien de la liaison des princes avec les frondeurs, qui avoit peur de l'audace du prince de Condé, de l'intrigue de madame de Longueville et de l'ambition du même duc de La Rochefoucauld , n'y voulut point entendre , et ne voulut jamais lui en donner aucune parole positive. Toutes ces conférences n'ayant eu aucun...
Page 298 - C'était un petit homme ventru, monté sur des échasses, tant ses souliers étaient hauts, toujours paré comme une femme, plein de bagues, de bracelets...
Page 195 - Je ne crois pas que la reine Elisabeth d'Angleterre ait eu plus de capacité pour conduire un Etat. Je l'ai vue dans la faction , je l'ai vue dans le cabinet , et je lui ai trouvé partout également de la sincérité.
Page 202 - Poitiers, sur ce qu'on disoit que le cardinal Mazarin y devoit bientôt arriver. Elle me voulut voir chez madame de Choisy, où j'allai : elle me tint les mêmes discours qu'elle avoit accoutumé , et me dit que je devois faire mon possible afin que le coadjuteur me rendît de bons offices auprès de Monsieur. Comme c'étoit un homme avec lequel je n'avois nul commerce depuis quelques années, quoiqu'il eût été de mes amis autrefois, et parce qu'au voyage de Bordeaux j'avois été un peu contre...

Bibliographic information