Publii Terentii Afri Comoediae ex optimarum editionum: textu rencensitae quas adnotatione perpetua, Volume 1

Front Cover
Nicolaus Eligius Lemaire, 1827 - 362 pages
0 Reviews
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Selected pages

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page clxix - Vient d'un fils amoureux gourmander l'imprudence; De quel air cet amant écoute ses leçons, Et court chez sa maîtresse oublier ces chansons. Ce n'est pas un portrait, une image semblable, C'est un amant, un fils, un père véritable.
Page xlviii - Successit vetus his comoedia, non sine multa Laude ; sed in vitium libertas excidit et vim Dignam lege regi : lex est accepta chorusque Turpiter obticuit sublato jure nocendi.
Page 145 - Thais, Thais, utinam esset mihi Pars aequa amoris tecum, ac pariter fieret, Ut aut hoc tibi doleret itidem, ut mihi dolet, Aut ego istuc abs te factum nihili penderem.
Page cliv - Latine loqui vellent, licet CAECILIUM veteres laudibus ferant, licet TERENTI scripta ad Scipionem Africanum referantur (quae tamen sunt in hoc genere elegantissima, et plus adhuc habitura gratiae si intra versus trimetros stetissent...
Page clxx - En vain mille jaloux esprits, Molière, osent avec mépris Censurer ton plus bel ouvrage; Sa charmante naïveté S'en va pour jamais d'âge en âge Divertir la postérité. Que tu ris agréablement ! Que tu badines savamment ! Celui qui sut vaincre Numance, Qui mit Carthage sous sa loi, Jadis sous le nom de Térence Sut-il mieux badiner que toi ? Ta Muse avec utilité Dit plaisamment la vérité; Chacun profite à ton école; Tout en est beau, tout en est bon: Et ta plus burlesque parole Est souvent...
Page xxxiii - Nam quod isti dicunt malevoli, homines nobiles Eum adjutare, assidueque una scribere, Quod illi maledictum vehemens esse existimant, Earn landein hic ducit maximam, quum illis placet, Qui vobis universis et populo placent ; Quorum opera in bello , in otio , in negotio , Suo quisque tempere usu'st sine superbia.
Page clxxxiv - Il me reçut fort bien, et j'aime à l'imiter. Que voulez-vous de moi? quel sujet vous amène? » A cet aimable accueil, qui le rassure à peine, Le jeune homme répond qu'il attend, en effet, Des bontés de Cécile un important bienfait. • On touche aux jours brillants des fêtes de Cybèle; Dans cette occasion et sainte, et solennelle, Sur un vaste théâtre, aux Romains rassemblés, Des spectacles pompeux doivent être étalés.
Page clxix - Ce précepte, effectivement, qui donne pour règle de ne point garder quelquefois de règles, est un mystère de l'art, qu'il n'est pas aisé de faire entendre à...
Page 46 - Pam. adeon me ignavom putas, adeon porro ingratum aut inhumanum aut ferum, ut neque me consuetudo neque amor neque pudor commoveat neque commoneat ut servem ndem ? 280 Mysis unum hoc scio, hanc meritam esse ut memor esses sui.
Page clx - Italiens, qui y sont assez heureux) employent trois ou quatre argumens de celles de Terence ou de Plaute pour en faire une des leurs. Ils entassent en une seule Comédie cinq ou six contes de Boccace. Ce qui les faict ainsi se charger de matière, c'est la...

Bibliographic information