Œuvres complètes de P.-J. Proudhon, Volume 26

Front Cover
Librairie Internationale, 1870 - Anarchism
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page 2 - Avertissement aux propriétaires ; 2' Plaidoyer de l'auteur devant la cour d'assises de Besançon; 3* Célébration du dimanche; 4' De la concurrence entre les chemins de fer et les voies navigables; 5
Page 249 - Frédéric disait que s'il était roi de France il ne se tirerait pas un coup de canon en Europe sans sa permission.
Page 45 - Laërte, je cours après vous au travers des dangers ; je sors content de l'étable de Circé, je ne suis plus cochon, je redeviens homme, et homme en garde contre tous les plaisirs. Par tout autre chemin, vous ne me conduirez jamais à votre but. J'aime mieux n'être que cochon gros et gras, content de mon ordure, que d'être homme faible, vain, léger, malin, trompeur et injuste, qui n'espère d'être après sa mort qu'une ombre triste, et un fantôme mécontent de sa condition.
Page 44 - ... c'est un je ne sais quoi qui ne reste de lui que pour le déshonorer. Cette ombre vaine n'est non plus Achille que la mienne n'est mon corps. N'espérez donc pas, éloquent Ulysse, m'éblouir par une fausse apparence d'immortalité. Je veux quelque chose de plus réel ; faute de quoi je persiste dans la secte brutale que j'ai embrassée.
Page 48 - Si les discours et les écrits étaient capables à eux seuls de nous rendre honnêtes, ils mériteraient bien, comme le disait Théognis, d'être recherchés par tout le monde et payés au plus haut prix ; on n'aurait qu'à ?e les procurer.
Page 77 - M. Renouvier serait fort surpris si je lui disais à mon tour que ce qui fait qu'à mon avis il ne sera jamais, lui, malgré toute sa science, un vrai philosophe, c'est qu'il ne sait pas écrire.
Page 106 - ... cela, pense le peuple, regarde la bourgeoisie, non les prolétaires. En revanche, il est tout entier à la fantaisie, à l'éclat, au bruit, à la renommée. Le peuple ne conçoit rien aux libertés municipales, départementales, corporatives, aux garanties individuelles de la liberté, du domicile, pas plus qu'à la procédure : cela est hors de sa sphère et lui fait l'effet d'un labyrinthe. 11 se plaît aux grosses pièces : la centralisation, la république indivisible, l'empire unitaire....
Page 76 - Ce livre étonnant n'est pas un livre scienti« fique. On y pressent difficilement l'époque où la « morale et la politique seront enfin des sciences. » En somme, on voit que le jugement de M. Renouvierne m'est pas favorable. Mais j'y trouve de la bienveillance, et c'est assez pour que je remercie mon critique. Le peu de bien qu'il dit de mon œuvre me récompense au delà de mes peines. Je confesse que mou livre a été fait vite, que même j'y ai mis un peu de tempérament.
Page 216 - ... rétrogrades, il importe de sentir, pour mieux apprécier l'ordre réel, que, si les femmes obtenaient jamais cette égalité temporelle que demandent, sans leur aveu, leurs prétendus défenseurs, leurs garanties sociales en souffriraient autant que leur caractère moral. Car elles se trouveraient ainsi assujetties, dans la plupart des carrières, à une active concurrence journalière, qu'elles ne pourraient soutenir, en même temps que la rivalité pratique corromprait les principales sources...
Page 286 - Pour moi, il m'en souvient comme d'hier : à peine sorti de l'adolescence, lorsqu'il m'arrivait d'entendre raconter quelqu'un de ces méfaits qui crient vengeance et que semble respecter la justice des tribunaux, je sentais comme un flot d'acide tomber sur mon cœur. Il me semblait être dans la fournaise infernale ; comme le réprouvé de l'Évangile, je brûlais dans la moelle de mes os : Crucior, crucior in hac flamma.

Bibliographic information