Annales de la propagation de la foi, Volume 27

Front Cover
Chez Rusand, Libraire, Imprimeur du roi, 1855
0 Reviews
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Selected pages

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page iv - C'est pourquoi , Nous confiant en la miséricorde du Dieu toutpuissant, et en l'autorité de ses bienheureux apôtres Pierre et Paul, en vertu de cette puissance de lier et de délier que le Seigneur Nous a conférée , quelque indigne que Nous en soyons , Nous donnons et accordons, par la teneur des présentes, Indulgence plénière et rémission de tous leurs péchés à tous...
Page 3 - ... du sceau d'une personne constituée en dignité ecclésiastique, la même foi qu'on ajouterait aux présentes, si elles étaient présentées et montrées en original.
Page 137 - Le 5 août (fête de Notre-Dame-des-Neiges) sera un jour mémorable pour la mission de Madagascar. C'est en ce jour, qu'au nom de la sainte Vierge et de l'Église catholique, nous avons célébré la messe dans notre nouvelle maison, et pris ainsi possession de la Grande Terre et de la première habitation qu'il nous ait été donné d'élever dans cette partie de la côte Ouest. Nous avons voulu que cette installation fût placée d'une manière spéciale sous la protection de Marie Immaculée,...
Page 435 - J'avais beau ouvrir de grands yeux, je ne voyais que de la salive. Je lui manifestai mon doute ; alors elle comprit qu'elle s'était trop avancée avec moi, et, toute déconcertée de mon incrédulité inattendue, elle cessa un instant la cérémonie. Les Sauvages m'assuraient tous que c'était bien du. sang que j'avais vu. Comme je persistais...
Page 94 - Il ne nous est pas permis d'accepter de l'eau au prix auquel vous voulez nous la vendre. Il vaut mieux pour nous mourir de soif, que d'offenser Celui qui nous a créés de rien, et qui est mort pour nous. » « Le douzième et le treizième jour de leur prison. on vit leurs yeux s'obscurcir peu à peu, leur langue aride demeurer comme attachée à leur palais, leurs bras devenir immobiles, et une si grande faiblesse s'emparer de tout leur corps, qu'ils ne pouvaient plus se tenir debout ni assis.
Page 101 - Pour manifester à tout le monde les grands mérites de cet illustre étranger, et répandre enfm au dehors la bonne odeur de ses vertus qu'il cacha toujours, je lui donne ce brevet d'instituteur du prince héritier , avec la première dignité après la royauté et le surnom d'Accompli.
Page 100 - Au moins quarante mille hommes, tant chrétiens que païens, suivaient le convoi. Le roi s'y trouvait, avec tous les mandarins des différents corps, et chose étrange, sa mère même, sa sœur, la reine, ses...
Page 166 - ... etc.. etc. Il faut remarquer en outre que l'extension de l'Œuvre nécessite quelquefois plusieurs éditions dans la même langue, soit à cause de la distance des lieux, soit par suite de l'élévation des droits de douanes ou autres motifs graves.
Page 411 - La physionomie, les coutumes et les croyaac-es sont à peu près les mêmes, et les langues, quoique bien différentes dans chaque tribu, ont pourtant un grand cercle de mots qui leur sont communs, et une construction parfaitement identique. Je n'ai pas parcouru les nombreuses tribus du sud ; mais, d'après ce que j'ai entendu dire, je conclus que ces observations leur sont applicables, et que tous les sauvages qui ha.
Page 276 - autre forme de procès, une hache, un sabre ou un coutelas, » tout ce qui se trouve sous la main, pour exterminer ces » aveugles et ces endurcis, sans qu'il en échappe un seul » A cette nouvelle, continuent les missionnaires, la conster...

Bibliographic information