La vie et les opinions de Tristram Shandy, Volume 5

Front Cover
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page 50 - II ne m'importe guère , lui disje, par où elle y est entrée; ce que je lui demande , c'est de ne pas m'en faire sortir si brusquement. — J'ai quarante volumes à écrire , et quarante mille choses à dire et à faire , que toi seul au monde , mon cher Eugène, pourrois dire et faire pour moi. Tu vois comme elle m'a déjà pris à la gorge ; (en effet, je pouvois à peine me faire entendre d'Eugène à travers une petite table ). Tu vois que je ne suis pas un champion de sa force en champ clos....
Page 64 - C'est ainsi, Messieurs, qu'on mérite de se relever, qu'on gagne les véritables palmes de l'histoire; c'est à elle qu'il appartient de porter un jugement définitif sur les hommes et sur les choses; en attendant, nous sommes des vivants, et on ne nous doit qu'une égale part de soleil et d'ombre, le reste vient par surcroît.
Page 147 - J'émis inuis— 194 — porto de joie pendant tout le chemin . Quand j'aperçus la porte qui me dérobait la vue du tombeau, je sentis mon cœur embrasé. Tendres et fidèles esprits , m'écriai-je; long-temps , trop long-temps , j'ai tardé à verser cette larme sur votre tombeau. Je viens.... Je viens....!
Page 80 - Îierre, son chien vis-à-vis de lui, et i tête appuyée entre les genoux de son maître, qui le flattoit de la main sans lever les yeux de mon côté. Sur le même banc , je vis un soldat que ses souliers poudreux annonçoient...
Page 132 - GIRALDON. moi, j'entre en conversation avec lui. Sûrement, mon imagination n'est jamais plus sérieusement occupée que lorsqu'elle m'aide à traduire ses réponses d'après sa contenance. Et si sa contenance ne s'explique pas assez clairement, je descends au fond de mon cœur, et ensuite au fond du sien, pour y trouver ce que, suivant l'occasion, il est naturel soit à un homme, soit à un âne de penser. De toutes les espèces qui sont au-dessous de moi, c'est, en vérité, la seule avec laquelle...
Page 18 - ... vois, fidèle serviteur, poser d'une main tremblante son épée et son fourreau sur le cercueil ; puis retourner plus pâle que la mort vers la porte ; et, abîmé dans ta douleur , prendre par la bride son cheval de deuil, et marcher lentement à la suite du convoi ! Là , tous les systèmes de mon père sont renversés par la douleur. Là, je le vois, en dépit de sa philosophie, deux...
Page 17 - ... énigmes. Les choses les plus ordinaires qui se présentent a nos sens, ont toujours un aspect sombre où se perd l'oeil le plus pénétrant. Heureux! si nous saisissons le còte agréable, c'en est assez », accanto a quelli della
Page 82 - I/écu roula à côté de lui sans qu'il s'en mît en peine. Il ne me remercia que par un mouvement de tête affectueux; et il reprit son chien dans ses l'i.is.
Page 65 - Diable! une soupente cassée ! une dent de loup rompue ! un trait défait ! une bande, un écrou; une courroie, une boucle, un ardillon.... N'imaginez pas pourtant que je me croie en droit de maudire la chaise...
Page 135 - Andouillettes ; — ainsi le pécbé n'étoit pas consommé , — quand un homme qui vouloit entrer, fit •pleuvoir une grêle de coups sur la croupe de la pauvre bête, ce qui mit fin à la cérémonie. « Au diable , m'écriai-je ! » L'âne se précipita pour entrer; et dans lt Tiolrnce de son mouvement , il me froissa .rudement contre la muraille , tandis qu'un bout d'osier qui dépassoit le tissu de son panier, accrocha la poche de ma culotte, etl« décjiira dans la direction la plus désastreuxs...

Bibliographic information