Annales de la propagation de la foi, Volume 17

Front Cover
Chez Rusand, Libraire, Imprimeur du roi, 1845
0 Reviews
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Selected pages

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page 383 - ... trouvent dans les pagodes. Il m'est venu en pensée que cela pourrait être des rubriques. Ces caractères sont tous, en effet, soulignés en rouge , et ils sont répandus ça et là dans le corps du volume, de manière à rappeler à un Européen les antiphonaires et les livres de prières du moyen âge. On rencontre encore beaucoup de ces caractères disséminés parmi les peintures des voûtes des pagodes. Les lamas ne comprennent rien à cette écriture , ils ne savent pas même la lire :...
Page 283 - En partant pour ces pays j'avais moins à faire pour la science que pour le succès d'une mission à venir, dont je croyais déjà préparer les voies. Je voulus approcher de Kafa autant que possible, et je demandai à...
Page 395 - Pendant l'hiver, elle est ici permanente; l'orage la disperse et la balaye de coté et d'autre; quelquefois elle va s'accumuler dans quelque enfoncement, et alors elle devient inamovible; les chaleurs de l'été n'en fondent que la superficie. Ce jour-là le vent enlevait en tourbillons cette neige glacée, et nous la lançait avec violence ; c'était à peu près comme si on nous eût jeté au visage des poignées d'épingles. Nous ne rencontrâmes pas un seul voyageur sur le...
Page 390 - ... les gens du monde., ou ceux qui ne rasent pas leur tête). Mais quand je leur ai demandé en quoi l'état de lama. l'emportait sur celui d'homme noir, j'ai été surpris et choqué d'entendre toujours la même réponse. Tous m'ont dit : « Tant qu'on est chabi, ou étudiant, on a , il est...
Page 380 - On se grise avant le repas; c'est absolument l'opposé de la méthode anglaise. Le chef de famille prit mon petit verre , le remplit et me l'offrit cérémonieusement en le soutenant des deux mains. Je l'acceptai de la même manière, et quand tous les verres furent remplis, Takoura prit le sien , et faisant à la ronde une petite inclination de tête , il nous invita à boire. « Mais ton vin est froid , me dit l'amphitryon, je vais te le changer.
Page 396 - L'esclavage, tel que je l'ai vu mis en pratique dans la vallée des Mûriers, ne m'a pas paru quelque chose de bien affreux ; le plus rigide républicain n'y trouverait certainement rien à redire : les princes et les esclaves traitaient toujours d'égal à égal ; ils prenaient ensemble le thé, s'offraient mutuellement la pipe quand ils fumaient ; les enfants jouaient et se battaient ensemble, le plus fort assommait le plus faible, qu'il fût comte ou esclave... et voilà tout. « Je dois pourtant...
Page 490 - Pour se dispenser d'être juste envers nous , on « nous accuse d'être la nation la plus perverse qui soit « sous le ciel. Si le reproche nous était fait par des « Indiens, je montrerais qu'il est exagéré. Mais ce sont « les Bîancs qui nous l'adressent , et je me borne à ré« pondre qu'il retombe sur eux.
Page 525 - Vint ensuite la visite de mes effets. On avait pris quatre grands vases pleins de farine , et un autre contenant du vin pour le saint sacrifice. « N'est-ce pas « avec cela, dit le juge, que vous enchantez les chrétiens?
Page 317 - Evoque qui ne fût pas sujet russe, c'étaient autant de délits dont le moindre châtiment était l'expulsion de la Géorgie. Il nous fut pareillement défendu, sous peine de l'exil en Sibérie, de baptiser aucun enfant né d'un mariage mixte contracté entre catholiques et grecs schismatiques ; mais c'est peu que tout cela: nous avions défense de nous opposer, même par de simples conseils, à de tels mariages ; et si on en célébrait dans l'église grecque-russe, on voulait nous obliger à les...
Page 386 - Mon homme était dans le délire de l'enthousiasme. Si quelque étranger chinois ou tartare venait le visiter, il répondait à leurs formules de politesse en leur criant de toutes ses forces : couteau, briquet; et puis il se prenait à rire d'un rire inextinguible. « Ce petit succès dans ses premières études de la langue chara l'encouragea outre mesure. Il apprit encore à dire : ma pipe, fumer tabac... Mais je m'arrêtai là ; je me gardai bien de lui en apprendre davantage, car il me répétait...

Bibliographic information