Splendeur de l'enluminure: Le roi René et les livres

Front Cover
Actes Sud, 2009 - Illumination of books and manuscripts, French - 415 pages
0 Reviews
En 2009, la France a commémoré les 600 ans de la naissance du roi René (1409-1480), inscrits au nombre des célébrations nationales. Dans ce cadre, la Ville d’Angers a organisé une exposition d’envergure internationale, qui a connu un succès retentissant : elle visait à rassembler les plus beaux manuscrits enluminés originaux possédés par le roi René ou ses plus proches parents. Le roi René (1409-1480), duc d’Anjou et de Lorraine, comte de Provence, roi de Sicile, de Jérusalem et d’Aragon naît au château d’Angers, le 16 janvier 1409, et meurt à Aix-en-Provence en 1480. Amoureux des arts, lui-même écrivain, il est l’un des mécènes français les plus importants, les plus curieux et les plus originaux de la fin du Moyen Age. Parmi les livres les plus anciennement attribués au roi René, plusieurs sont communément considérés comme des chefs-d’oeuvre de la peinture occidentale et constitueront les “clous” de l’exposition: le plus ancien exemplaire du Livre des tournois, exposé trois fois en un siècle, deux manuscrits du Coeur d’amour épris et de la Théséide, non présentés en France depuis 1815, et les trois livres d’heures du roi René, jamais réunis depuis la Révolution au moins. Les livres de René, dispersés à la fin du XVe siècle, fascinent depuis la Renaissance, entraînant dès cette époque la création de fac-similés. Durant le siècle suivant, ils contribuent au développement à travers l’Europe de l’image légendaire d’un roi René peintre et enlumineur. Toutefois, l’idée du roi peintre, encore soutenue jusque dans les années 1970, est aujourd’hui unanimement rejetée. A mesure que l’historiographie contemporaine déconstruit la légende du “bon roi René”, se renforce la conviction que la vraie particularité de ce prince est d’avoir su entretenir un mécénat tout à fait original et d’avoir créé lui-même quelques oeuvres littéraires d’une réelle qualité que l’on redécouvre enfin. Pour faire illustrer ses propres écrits, le roi René tisse avec ses artistes préférés une connivence exceptionnelle à même de susciter la création d’oeuvres d’une grande nouveauté comme en attestent les pleines doubles pages peintes du Livre des tournois ou les scènes très théâtrales du Mortifiement de vaine plaisance. L’exposition et son catalogue s’engagent sur la voie passionnée de cette restitution de la bibliothèque du roi René, en visant à rassembler les manuscrits enluminés pour lui. Certains manuscrits ayant appartenu de façon certaine à des princes d’Anjou du temps de René, sans qu’on puisse toutefois assurer qu’ils ont appartenu à ce dernier, sont ajoutés de façon à mettre en perspective l’originalité même des livres du roi René et à les replacer dans une partie de leur contexte culturel. Sont donc également proposés des aperçus des bibliothèques de son épouse, de son frère, de ses enfants et petits-enfants. Quarante-neuf livres et dix feuillets peints isolés, provenant de vingt-six prêteurs, seront exposés. Le comité scientifique a conçu le catalogue comme un ouvrage de référence sur tous les aspects de l’histoire du livre enluminé au sein de la famille ducale d’Anjou au temps du roi René. Les recherches du comité scientifique permettent de renouveler un sujet déjà traité de façon plus ou moins dispersée.

From inside the book

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Contents

Section 1
2
Section 2
123
Section 3
128
Copyright

21 other sections not shown

Common terms and phrases

Bibliographic information