Bibliothèque de l'École des chartes

Front Cover
Librairie Droz, 1893 - Archives
"Bulletin bibliographique" in each number, 1839/1840-1848/1849; "Bibliographie" including "Livres nouveaux" (titles numbered continuously for each year) in each number, 1849-1959.
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page 407 - ... et l'autre en septentrion; et cil ne se muent pas aussi comme cil d'une charrete. Por ce nagent li marinier à l'enseigne des estoiles qui i sont, que il apelent tramontaines. Et les gens qui sont en Europe et en celé partie nagent à celé de midi. Et qui n'en set la vérité preigne une pierre d'aimant, et troverez que ele a .ij. faces : l'une qui gist vers l'une tramontaine et l'autre...
Page 530 - Société jersiaise pour l'étude de l'histoire et de la langue du pays, la conservation des antiquités de l'île et la publication de documents historiques, » a été fondée le 28 janvier 1873.
Page 104 - Les grandes recherches ne sont plus entreprises. « Cet enseignement pourrait embrasser quelques parties de « la biographie, de l'archéologie. Il ferait mieux observer les « révolutions de la langue. Il protégerait le maintien des « traditions. Il rendrait à l'étude quelques débris précieux de « notre ancienne littérature. » L'Empereur fit quelques modifications à ce nouveau projet du ministre. Dans des observations dictées au château de Finckenstein, le 19 avril 1807, il...
Page 193 - COURAJOD (Louis), ^, conservateur-adjoint du département de la sculpture et des objets d'art du moyen âge, de la renaissance et des temps modernes au Musée du Louvre...
Page 26 - Brienne, aussi dévoué que brave*, le comte de Flandre, le comte de Champagne, qui figurent, avec les comtes de Nevers, de Blois, de Chartres, de Montfort, de Vendôme, de Roucy, avec Mathieu de Montmorency et plusieurs autres, sur l'acte de la condamnation prononcée contre Mauclerc3. On y chercherait en vain les noms de Philippe Hurepel et de ses amis, qui, sans doute, avaient dès ce moment abandonné le roi.
Page 110 - ... tel siècle, pût demander quels sont les ouvrages qu'il doit ou ne doit pas lire, quels sont les mémoires, les chroniques qu'il doit consulter, où tout homme qui voudrait parcourir une contrée pût trouver une instruction positive, soit sur la direction qu'il doit donner à son voyage, soit sur le gouvernement qui régit telle ou telle partie où il voudrait porter ses recherches.
Page 249 - Manuscrits d'Espagne remarquables principalement par leurs peintures et par la beauté de leur exécution.
Page 27 - Rien n'était plus commode pour les rois. Cette fois, les pairs se trouvèrent l'archevêque de Sens, les évêques de Chartres et de Paris, les comtes de Flandre, de Champagne, de Nevers, de Blois, de Chartres, de Montfort, de Vendôme, les seigneurs de Coucy et de Montmorency, et beaucoup d'autres barons et chevaliers. Leur sentence n'aurait pas fait grand-chose, si Mauclerc eût été mieux soutenu par les Anglais et par les barons.
Page 113 - Université pourrait être le Collège de France, puisqu'il existe, mais il faudrait qu'elle fût composée d'une trentaine de chaires, si bien liées entre elles, qu'elle présentât comme une sorte de bureau vivant d'instruction et de direction, où quiconque...
Page 742 - Les femmes dans le monde bourgeois du moyen âge semblent avoir courbé la tête aussi bas qu'en aucun temps et qu'en aucun lieu de la terre sous la loi de la force et de la brutalité. Ni la mère, ni la sœur, ni l'épouse n'ont place dans cette épopée populaire. Une telle conception de la femme est le déshonneur d'une littérature.

Bibliographic information