Journal asiatique

Front Cover
Société asiatique., 1861 - Oriental philology
0 Reviews
Ser. 6, v. 11, 14 and 18; ser. 7, v. 1 and 9, ser. 7, v. 16 and 19, ser. 8, v. 5, 9, 13 and 17 include "Bibliographie ottomane. Notice des livres turcs arabes et persans imprimés à Constantinople durant le période 1281-1307 de l'Hégire" (title varies slightly)
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page 236 - ... antiquité, et, bien que la ville ait plusieurs fois changé de place, sa position à l'entrée du golfe Persique lui conserva nécessairement de l'importance. Un auteur persan rapporte qu'Ardeschir, en montant sur le trône, s'attacha à restaurer cette ville. Ses successeurs suivirent son exemple2. Il me semble donc que le navire, ayant besoin de se ravitailler, ou bien ayant quelques ballots à prendre ou à laisser, ne pouvait se dispenser de faire une station en ce lieu. Quant à la dénomination...
Page 344 - Dans ces temps-là s'établirent les droits insensés d'aubaine et de naufrage : les hommes pensèrent que , les étrangers ne leur étant unis par aucune communication du droit civil , ils ne leur devoient, d'un côté , aucune sorte de justice , et , de l'autre, aucune sorte de pitié.
Page 160 - Câlidâsa, publié pour la première fois sur un manuscrit unique de la Bibliothèque du Roi, accompagné d'une traduction française, de notes philologiques, critiques et littéraires, et suivi d'un appendice, par AL Chézy. Paris, i83o. Jn-/i°, avec une planche; 2/1 fr. CHRONIQUE GÉORGIENNE, traduite par M. Brosset. Paris, Imprimerie royale, i83o. Grand in-8°; 9 fr.
Page 159 - Gange , avec 6 planches lithographiées et la notice des manuscrits palis de la Bibliothèque du Roi, par MM. E. Burnouf et Lassen. Paris, 1826. In-8°; 9 fr.
Page 159 - Grammaire japonaise , ou remarques additionnelles sur quelques points du système grammatical des Japonais, tirées de la grammaire composée en espagnol par le P. Oyanguren et traduites par C.
Page 241 - L'Inde est un vaste pays, et, morcelé comme il l'a presque toujours été, on ne peut pas se représenter des ordres partant des bords du Gange pour être mis à exécution dans le Béloutchistan. Le fait est que, chez les écrivains sanscrits, le Béloutchistan et la vallée de l'Indus...
Page 161 - Mémoire sur le commencement et la fin du royaume de la Mésène et de la Kharacène, et sur l'époque de la rédaction du Périple de la mer Erythrée, d'apràf les témoignages grecs, latins, arabes, persans, indiens et chinois.
Page 239 - Kosroès-Nouschirvan , qui éleva la monarchie au plus haut degré de splendeur, et qui avait à se plaindre de quelques actes de piraterie commis par les navires indiens, se fit restituer ces mêmes- régions. Enfin, un siècle après, vers l'an 64o, ces mêmes contrées, d'après le témoignage positif du voyageur chinois Hiouen-thsang, reconnaissaient les lois d'un prince indien. On a émis sur tout cela les opinions les plus étranges. Les uns n'ont pas aperçu l'influence indienne sur les provinces...
Page 236 - Ce lieu n'est pas éloigné de la ville de Kedje, chef-lieu actuel de la province du Mokran. Dans la baie se jette une rivière considérable pour une contrée aussi aride; c'est le Bhegvor ou Bhugwur, sur la rive gauche duquel est situé Kedje.
Page 222 - Babylone, à quelque distance du lit actuel de l'Euphrate, et qui était alors le cheflieu d'une principauté vassale de la Perse, voyait constamment amarrés devant ses maisons des navires venus de l'Inde et de la Cbine.

Bibliographic information