Le bestiaire d'amour

Front Cover
A. Aubry, 1860 - Bestiaries - 159 pages
0 Reviews
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Selected pages

Contents

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page 130 - ... voyage, Dans les brouillards du soir retourne à ses roseaux, Ses petits affamés courent sur le rivage En le voyant au loin s'abattre sur les eaux. Déjà, croyant saisir et partager leur proie, Ils courent à leur père avec des cris de joie En secouant leurs becs sur leurs goitres hideux.
Page 130 - Pêcheur mélancolique, il regarde les cieux. Le sang coule à longs flots de sa poitrine ouverte; En vain il a des mers fouillé la profondeur : L'Océan était vide et la plage déserte ; Pour toute nourriture il apporte son cœur. Sombre et silencieux, étendu sur la pierre, Partageant à ses...
Page 117 - S'il s'agissait de recueillir, pour expliquer le texte de notre Bestiaire, les diverses traditions sur lesquelles se fondent les notions justes ou erronées qu'il expose , nous aurions sur l'aspic un bien long chapitre à écrire. Les naturalistes et les poètes de l'antiquité, ainsi que les écrivains ecclésiastiques, nous offriraient, sur ce point comme sur les autres, une multitude de détails pleins d'intérêt.
Page 150 - C'est l'emblème qui se trouve le plus souvent sur les sarcophages primitifs. Là , on la voit emporter dans son bec une palme, une branche d'olivier, ou des raisins, figurant l'âme des confesseurs qui montent au ciel , après avoir versé comme un vin généreux leur sang sur la terre. C'est sous la forme d'une colombe que la tradition , recueillie dans un des plus anciens monuments de la langue française , montre l'âme de sainte Eulalie s'élevant vers le ciel après son martyre (1).
Page 121 - La partie inférieure de cette corne, en partant du front et en remontant jusqu'à deux palmes , est entièrement blanche ; celle du milieu est noire ; la supérieure est pourpre , d'un beau rouge , et se termine en pointe. On en fait des vases à boire. Ceux qui s'en servent ne sont sujets ni aux convulsions , ni à l'épilepsie, ni à être empoisonnés, pourvu qu'avant de prendre du poison, ou qu'après en avoir pris , ils boivent dans ces vases de l'eau , du vin , ou d'une autre liqueur quelconque....
Page 150 - Le fruit qu'Adam avait goûté nous avait déshérités de la joie du ciel ; le fils de Dieu qui but le fiel nous a rachetés; et le mal dragon qui nous guette , nous met à mort sitôt qu'il nous trouve hors de l'ombre qui nous protège. » « Celui qui ne croit pas un Dieu en trois personnes est de la gent de l'Antechrist.
Page 144 - Salomon (û) , à l'instigation d'Asmodée , roi des démons , envoya ses esclaves à la recherche d'un nid de huppe caché dans les rochers d'une haute montagne. On lui rapporta des petits qui furent soigneusement enfermés dans une cage de verre. La mère, ne pouvant plus pénétrer jusqu'à ceux-ci, alla chercher un ver appelé samir , dont le contact suffit pour briser non seulement le verre , mais les pierres les plus dures. » Ibn-Abas lui attribue le pouvoir de distinguer les sources qui peuvent...
Page 156 - Quand la faim le presse, il se roule sur de la terre rouge et il semble être tout ensanglanté : alors il s'étend dans un lieu découvert, retenant son souffle et tirant la langue, les yeux fermés et rechignant les dents, comme s'il était mort. Les oiseaux viennent tout près de lui sans défiance , et il les dévore. » < Ainsi le démon dévore l'imprudent qui ne se défie pas de ses ruses. Mais les hommes sages qui savent apprécier les moyens qu'il...
Page 144 - ... le verre , mais les pierres les plus dures. » Ibn-Abas lui attribue le pouvoir de distinguer les sources qui peuvent se trouver à la plus grande profondeur, comme si la terre avait pour elle la transparence du verre ; ce qui lui fait faire par Naphi une objection à laquelle il lui serait difficile de répondre...
Page 140 - La vue de l'étoile qui l'avait avertie de l'époque de la ponte lui annonce aussi le moment où elle doit appeler ses petits à la vie , en couvant ses œufs du regard. Aussi, lorsque l'on suspendait des œufs d'autruche dans les églises du moyen-âge , ceux qui connaissaient le sens de ce symbole exposaientils , en s'appuyant sur le récit rapporté par nos Bestiaires , que l'homme peut bien , ainsi que l'œuf de l'autruche, être délaissé par Dieu, mais que, si le repentir pénètre dans son...

Bibliographic information