Publications, Issue 49, Volume 2

Front Cover
Royal Asiatic Society, 1845 - Oriental literature
0 Reviews
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page 206 - ... II, p. 201, traité avec le prince de Sis, conclu par Malik Mansur Qalawun ; t. II, p. 205 et suivantes, détails du traité du même sultan Qalawun, avec le roi d'Arménie Lifon. On notera quelques points : « Les Etats du roi Lifon... seront censés appartenir à notre maître le sultan.... Etats qui resteront soumis à son pouvoir, jouiront de la sécurité et de la tranquilité suivant les conditions du traité de paix et de la trêve, ainsi que tous les sujets du roi, ses émirs, ses soldats,...
Page 208 - et l'on observa scrupuleusement, à leur égard, les droits de la justice et de l'équité. Quiconque d'entre les marchands, les rayas, les voyageurs et en général les hommes de toutes les classes, venant du pays de Rum, des contrées de l'Orient et de l'Occident, de l'Iraq, de Bagdad, de la Perse, et autres pays, entrera sur les terres des Arméniens, pour, de là, se rendre dans les Etats du Sultan, le roi lui accordera une permission entière de continuer sa route... > II ya, d'autre part,...
Page 206 - ... ports du Levant soumis à l'Eyyûbite (1). A l'époque Fatimite, Bernard le Moyne, voulant se rendre en pèlerinage, nous décrit comment, ayant reçu, ainsi que ses (1) Sur la liberté et les privilèges des marchands, le même traité avec le roi Lifon comporte les clauses suivantes (t. II, 206) : <Les marchands des deux côtés iront et viendront, à leur départ comme à leur retour, avec leurs richesses, leurs denrées et leurs marchandises; ils seront escortés jusqu'aux frontières des...
Page 208 - Mélik-Mansour, sans recourir à aucune excuse, sans employer aucun prétexte pour se dispenser de le faire. Si un des sujets du roi Lifon, un de ses pages, ou de ses soldats, ayant pris la fuite, persévère dans sa religion, les lieutenants du sultan s'engagent à le lui rendre ; mais s'il a embrassé l'islamisme, on se contentera de restituer les biens qui se trouveront en sa possession. Les objets prohibés, armes, munitions ou autres, dont l'entrée était défendue dans les états du sultan,...
Page 220 - Sour, désigné dans le présent traité, pour y gamme-lire quelque vexation, ravage, vol, acte d'hostilité et de perfidie, soit par mer, soit par terre. Aucun des soldats de notre seigneur le sultan, de ses officiers, et de ses alliés, n'entreprendra aucune attaque contre la vie de la reine, dame Mararit (Marguerite), princesse de Tyr, ses cavaliers, ses auxiliaires, à l'exception des Ismaéliens qui sont soumis à l'autorité de notre seigneur le sultan. Notre seigneur le sultan...
Page 207 - ... départ comme à leur retour, avec leurs richesses, leurs denrées et leurs marchandises ; ils seront escortés jusqu'aux frontières des royaumes, on n'entravera point leur marche et ils n'éprouveront aucun genre de vexation. » Ce texte est complété plus loin par les clauses précises que voici : « Les marchands qui, des deux côtés, entreprendront des voyages pour leur négoce, n'éprouveront aucune vexation, on n'exercera contre eux aucune mesure oppressive, on n'augmentera dans aucune...
Page 31 - Un homme qui, par esprit d'humilité, se dérobe à la vue des hommes, en se réfugiant dans une retraite, ou se livrant à toute l'austérité des pratiques de la vie religieuse, ibid.
Page 15 - 8° « /•kjL* , « appartement au rezde-chaussée où le maître de la maison se tient pendant le jour et reçoit ses visites...
Page 210 - Id. id. pag. 206. indiqué les campagnes , et surtout les campagnes qui s'étendent sur les deux rives du Nil et qui constituent la seule partie fertile de l'Egypte.
Page 210 - ... paix et de la trêve, ainsi que tous les sujets du roi, ses émirs, ses soldats, tous ceux qui dépendent de lui et qui lui sont attachés...» ; ibid., p. 208 : Le traité ne sera rompu, ni par l'entrée d'un pied étranger, ni par la main dominatrice des Tatars (nous sommes en 684 Hg.) ; p. 210 : Le roi Lifon ne pourra bâtir aucune citadelle, aucune place forte. S'il se trouve dans les Etats de ce prince des laboureurs appartenant au pays de Rum et à l'empire du Sultan, il les fera tous reconduire...

Bibliographic information