Procès-verbaux des séances, 30 juin-8 octobre, 1793: recueillis et publiés pour les Conseils Généraux du Rhône & de la Loire

Front Cover
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Common terms and phrases

Popular passages

Page 494 - Quand le gouvernement viole les droits du peuple, l'insurrection est pour le peuple et pour chaque portion du peuple le plus sacré des droits et le plus indispensable des devoirs.
Page 422 - Le but de toute association politique est la conservation des droits naturels et imprescriptibles de l'homme. Ces droits sont la liberté, la propriété, la sûreté et la résistance à l'oppression.
Page 422 - La Loi est l'expression de la volonté générale. Tous les Citoyens ont droit de concourir personnellement, ou par leurs Représentants, à sa formation. Elle doit être la même pour tous, soit qu'elle protège, soit qu'elle punisse. Tous les Citoyens étant égaux à ses yeux sont également admissibles à toutes...
Page 354 - D'ailleurs, vous avez demandé un décret qui fixât le prix des subsistances; ignorez-vous que c'est, les armes à la main, » que vous forcerez les rebelles à l'exécution de cette loi salutaire?
Page 416 - du il\ mai 1792 adressée , par les commissaires à Orléans , au comité des douze. Nous croyons devoir vous prévenir d'un fait qui peut tenir à la conjuration dont vous devez informer. Hier, à huit heures du soir, onze membres de la commune provisoire se rendent au même moment dans les onze sections de la ville, et font lever la séance en disant aux citoyens qu'il faut se réunir au club , pour y concerter de grandes mesures dont on va s'occuper. Là , au milieu de deux à trois mille personnes...
Page 405 - Lorsqu'un crime aura été commis, quiconque sera convaincu d'avoir provoqué directement à le commettre, soit par des discours prononcés dans...
Page 386 - Hommes qui vendez lâchement vos consciences et le bonheur de la république pour conserver une popularité qui vous échappe, et acquérir une célébrité qui vous fuit) « Vous peignez dans vos rapports les représentants du peuple, illégalement arrêtés, comme des factieux et des instigateurs de la guerre civile. « Je vous dénonce à mon tour à la France comme des imposteurs et des assassins.
Page 517 - pas de gouvernement sans obéissance à la loi. Vous en voulez un, » et vous ne voudriez pas admettre le principe sans lequel il ne peut » exister. Convenez que cette erreur est l'effet de l'empire qu'ont » sur vos esprits quelques hommes pervers. Ils affectent de répandre » que les représentants du peuple ont le projet de détruire votre » ville; qu'ils veulent le meurtre des citoyens et le pillage des pro
Page 392 - Nous ne voulons que la République une et indivisible ; Nous maintiendrons de tout notre pouvoir la liberté et l'égalité, la sûreté des personnes et des propriétés...
Page 194 - Approfondissons une fois la question, et voyons sans prévention ce qui nous arme les uns contre les autres ; quels sont les éléments qui ont servi à former l'opinion dans Lyon ? "Depuis le commencement de la révolution, il est notoire que cette ville opulente a été le refuge de tous les aristocrates du Midi, de ceux enfin qui, soit pour semer des troubles dans l'intérieur, soit pour ne pas être considérés comme des émigrés, ont préféré le séjour de Lyon à celui de Coblentz.

Bibliographic information