Recueil des traités: conventions, actes, notes, capitualtions et pièces diplomatiques concernant la guerre franco-allemande ...

Front Cover
Léonard Chodźko
0 Reviews
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Contents

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page 411 - La marchandise neutre, à l'exception de la contrebande de guerre, n'est pas saisissable sous pavillon ennemi. 4) Les blocus, pour être obligatoires, doivent être effectifs, c'est-à-dire maintenus par une force suffisante pour interdire réellement l'accès du littoral de l'ennemi.
Page 445 - N'ayant pu mourir au milieu de mes troupes, il ne me reste qu'à remettre mon épée entre les mains de Votre Majesté. » Je suis de Votre Majesté
Page 506 - La déchéance a été prononcée au Corps législatif. La République a été proclamée à l'Hôtel de Ville. Un gouvernement de défense nationale, composé de onze membres, tous députés de Paris, a été constitué, et ratifié par l'acclamation populaire. Les noms sont : Emmanuel Arago, Crémieux, Jules Favre, Jules Ferry, Gambetta, Garnier-Pagès, Glais-Bizoin, Pelletan, Picard, Rochefort, J.
Page 501 - Avant de le reconnaître, il faudrait résoudre des questions de fait et de principes qu'il ne nous convient pas de traiter actuellement. Le combattre aujourd'hui serait une œuvre antipatriotique. Ces hommes doivent avoir le concours de tous les citoyens contre l'ennemi. Nous faisons des vœux pour eux, et nous ne pouvons actuellement les entraver par une lutte intestine. Dieu veuille les assister! Ne nous jugeons pas les uns les autres. Le présent est rempli de trop amères douleurs. M.
Page 513 - Libre à lui ; qu'il assume cette responsabilité devant le monde et devant l'histoire ! Si c'est un défi, nous l'acceptons. Nous ne céderons ni un pouce de notre territoire, ni une pierre de nos forteresses. Une paix honteuse serait une guerre d'extermination à courte échéance. Nous ne traiterons que pour une paix durable.
Page 612 - C'est une lutte indéfinie entre deux peuples qui devraient se tendre la main. J'avais espéré une autre solution. Je pars bien malheureux et néanmoins plein d'espoir.
Page 631 - Ville aux cris enthousiastes de : Vive la République ! ne pouvait laisser passer ce glorieux anniversaire sans le saluer comme un grand exemple. Que le souffle puissant qui animait nos devanciers passe sur nos âmes, et nous vaincrons. Honorons aujourd'hui nos pères, et demain sachons comme eux forcer la victoire en affrontant la mort.
Page 475 - Mac-Mahon, grièvement blessé, a signé une capitulation. « Ce cruel revers n'ébranle pas notre courage. Paris est aujourd'hui en état de défense. Les forces militaires du pays s'organisent. / « Avant peu de jours, une armée nouvelle sera sous les murs de Paris; une autre armée se forme sur les rives de la Loire. « Votre patriotisme, votre union, votre énergie sauveront la France. « L'Empereur a été fait prisonnier dans la lutte. < Le gouvernement, d'accord avec les pouvoirs publics,...
Page 520 - Les colléges électoraux sont convoqués pour le dimanche 16 octobre, à l'effet d'élire une Assemblée nationale constituante. Art. 2. Les élections auront lieu au scrutin de liste, conformément à la loi du 15 mars 1849. Art. 3. Le nombre des membres de l'Assemblée constituante sera de sept cent cinquante.
Page 513 - Nous n'avons pas accepté le pouvoir dans un autre but. Nous ne le conserverions pas une minute si nous ne trouvions pas la population de Paris et la France entière décidées à partager nos résolutions. Je les résume d'un mot : devant Dieu qui nous entend, devant la postérité qui nous jugera , nous ne voulons que la paix. Mais si l'on continue contre nous une guerre funeste que nous avons condamnée, nous ferons notre devoir jusqu'au bout, et j'ai la ferme confiance que notre cause, qui est...

Bibliographic information