Annales, Volume 2

Front Cover
Société des lettres, sciences et arts des Alpes-Maritimes, 1873
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page 52 - ... infectoit toute la contrée et tuoit toutes les personnes qu'il avoit à sa rencontre, et que par ses mérites et prières envers Dieu, il ait détruit ce furieux animal qu'on surnomme dragon, et que de cette miraculeuse victoire la ville de Draguiguan, qui auparavant estoit surnommée Griminum, comme disent quelques-uns, ou Arguinaud, comme veulent les autres, ait esté surnommée...
Page 52 - Qu'il ait esté véritablement evêque d'Antibe, ou ayant refusé l'evêché ; qu'il ait esté seulement hermite et solitaire au terroir de Frejus et de Draguignan, comme ces deux légendes disent, l'un et l'autre peut estre et je n'y voy point de répugnance. » Que de son temps il y ait eu aux environs de la contrée de la ville de Draguignan, et au terroir du village d'Ampus, dans une baume, un antre obscur et ténébreux, prez d'une grande forest, comme sa légende porte, un grand et horrible...
Page 58 - Féraud a passé la plus grande et la meilleure partie de sa vie à la cour des comtes de Provence, rois de Naples, et par là dans le commerce habituel des plus beaux esprits de son temps, en plein foyer du meilleur langage. Ce n'est pas au contact des religieux de Lérins et pour deux ou trois...
Page ix - IV. — Les Membres titulaires habitent nécessairement le département du Cher ou y sont propriétaires ou fermiers, ou y ont leur résidence la plus habituelle. Ils sont assujettis à une cotisation. Eux seuls ont voix délibérative et droit de proposition. Le nombre...
Page 135 - Lapons pour rabattre les coutures grossières par lesquelles ils rejoignent les peaux de Renne. Une autre lame en bois de Renne présente, sur l'une de ses faces planes, de nombreuses raies transverses, également distancées entre elles, avec une lacune d'interruption qui les divise en deux séries ; Sur chacun des bords latéraux de ce morceau ont été entaillées de champ d'autres séries de coches plus profondes et régulièrement espacées ; on serait tenté de voir là des signes de numération,...
Page 69 - CARLONE. Vestiges épigraphiques de la domination gréco-massaliote et de la domination romaine dans les Alpes-Maritimes ; par MA Garlone, membre de l'Institut des provinces.
Page 135 - ... nombreuses raies transverses, également distancées entre elles, avec une lacune d'interruption qui les divise en deux séries ; sur chacun des bords latéraux de ce morceau ont été entaillées de champ d'autres séries de coches plus profondes et régulièrement espacées ; on serait tenté de voir là des signes de numération, exprimant des valeurs diverses ou s'appliquant à des objets distincts; serait-ce une marque de chasse, comme l'a pensé M.
Page ix - ... ART. 6. L'Assemblée générale pourra, sur la proposition du Comité directeur, nommer membres honoraires des personnes ayant rendu des services exceptionnels à l'histoire de l'Art français. Le nombre des membres honoraires ne pourra dépasser cinq. ART. 7. Le Comité directeur élit tous les ans, à la majorité des suffrages, un président, un vice-président, un secrétaire, un secrétaire-adjoint et un trésorier. Il nomme également tous les quatre ans un Comité des publications de trois...
Page 62 - Sicile et de ^{aples, plusieurs autres souverains et divers grands personnages. • Quant à ce qui regarde la vie de ce Monge, disent Jean et César Nostradamus, il fut un bon religieux, singulier et parfaict en toutes sciences, rompu a diverses langues, escrivant divinement bien de toutes sortes et façons de lettres : pour la peinture et l'enluminure, qui est ceste sorte de colorement qu'on faict à pointe de pinceaux et à la seule gomme arabique, il y est du tout exquis et souverain. » Durant...
Page 43 - Levens cubent un mètre et sont accompagnés de fragments de roches du voisinage qui sont plus gros encore et sont mal arrondis. Ce mélange de galets et de fragments informes n'a rien qui rappelle les apports glaciaires. Il rappelle les terrasses de la Durance qui ont les allures diluviennes » '. Nous ne relèverons aucune des nombreuses inexactitudes et lacunes de cette description.

Bibliographic information