Revue germanique et française, Volume 29

Front Cover
Charles Dollfus
Bureaux de la Revue germanique et française, 1864
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Contents

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page 438 - Pour se faire une idée juste des opérations dont résulte la pensée , il faut considérer le cerveau comme un organe particulier , destiné spécialement à la produire ; de même que l'estomac et les intestins à opérer la digestion, le foie h filtrer la bile , les parotides et les glandes maxillaires et sublinguales à préparer les sucs salivaires.
Page 246 - Que pensait-il en religion? — Comment était-il affecté du spectacle de la nature? — Comment se comportait-il sur l'article des femmes? sur l'article de l'argent? — Était-il riche, était-il pauvre? — Quel était son régime, quelle sa manière journalière de vivre? etc. — Enfin, quel était son vice ou son faible?
Page 77 - ... n'ont point suivi la marche progressive à laquelle les nations sont assujéties; mais je suis pénétré de la conviction qu'il ne faut pas méconnaître cette force vraiment divine que recèlent les facultés humaines, ce génie créateur des nations, surtout dans l'état primitif où toutes les idées et même les facultés de...
Page 412 - Et Jésus lui répondit : Tu ne tueras point; tu ne commettras point adultère ; tu ne déroberas point ; tu ne diras point de faux témoignage. 19 Honore ton père et ta mère ; et tu aimeras ton prochain comme toi-même.
Page 260 - ... de leur auteur. J'ai été mortellement offensé en lisant hier une lettre où quelqu'un de ma connaissance, au moyen de petites histoires ramassées ça et là, voulait reconstruire toute ma nature poétique, et laissait tomber ces expressions odieuses : « impressions de la vie, position politique, religion, etc. » Ces choses-là, dites publiquement, m'auraient complétement révolté, et je suis cordialement satisfait que rien de semblable n'ait eu lieu.
Page 549 - Assurément; elle est même la première de toutes, puisque les autres lui empruntent leurs principes; elle est aussi la plus certaine, car elle s'appuie à la fois sur des faits, comme les sciences d'observation, et sur des axiomes, comme les sciences de déduction. LUI. Les axiomes me suffiraient, et même, je me contenterais d'un seul. MOI. Eh bien, vous avez celui de Descartes : Je pense, donc je suis. LUI. II n'ya plus qu'à définir Je ; or, vous vous plaigniez tout à l'heure de ne pas vous...
Page 52 - La Confédération a pour but d'assurer l'indépendance de la patrie contre l'étranger, de maintenir la tranquillité et l'ordre à l'intérieur, de protéger la liberté et les droits des Confédérés et d'accroître leur prospérité commune.
Page 439 - ... les comparer entre elles , d'en tirer des jugements et des déterminations , comme la fonction de l'autre est d'agir sur les substances nutritives , dont la présence le stimule , de les dissoudre , d'en assimiler les sucs à notre nature.
Page 77 - Ce génie créateur peut franchir les limites qui semblent prescrites au reste des mortels, et s'il est impossible de retracer sa marche, sa présence vivifiante n'en est pas moins manifeste. Plutôt que de renoncer, dans l'explication de l'origine des langues, à l'influence de cette cause puissante et première, et de leur assigner à toutes une marche uniforme et mécanique qui les...
Page 158 - Nuit. Une muse céleste m'apprit à m'aventurer dans la noire descente et à la remonter, chose rare et pénible. Sauvé, je te visite de nouveau, et je sens ta lampe vitale et souveraine. Mais toi...

Bibliographic information