Journal asiatique

Front Cover
Société asiatique., 1831 - Oriental philology
0 Reviews
Ser. 6, v. 11, 14 and 18; ser. 7, v. 1 and 9, ser. 7, v. 16 and 19, ser. 8, v. 5, 9, 13 and 17 include "Bibliographie ottomane. Notice des livres turcs arabes et persans imprimés à Constantinople durant le période 1281-1307 de l'Hégire" (title varies slightly).
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page 337 - Les routes de l'empressement vers les rendez-vous des amans, et le guide de la passion vers le séjour de la paix, ou Traité du mérite et des devoirs de la guerre sacrée, c'est-à-dire de la guerre que les Musulmans sont obligés de faire aux peuples qui ne sont pas de leur religion ; un vol. in-8.° 1242 (1826).
Page 253 - voyait des morts tomber dans les rues. Une épouvante universelle se manifesta et tout le monde se mit à fuir, abandonnant les morts et les mourans , et en poussant des hurlemens affreux. A la Mecque, le mal augmenta aussi à la suite de ces journées de
Page 105 - de pèlerins et de marchands qui, les uns par dévotion, les autres pour gagner de l'argent, et quelquesuns pour l'un et l'autre objet, se rendent dans les lieux considérés comme sacrés, aux fêtes de certains dieux indiens et des personnages réputés saints parmi les musulmans.
Page 87 - mais qui se sont établis insensiblement par le contact des Musulmans avec les Hindous. Ce sont enfin ces nombreux pèlerinages aux tombeaux de saints personnages dont quelques-uns ne sont pas même musulmans, et les fêtes
Page 87 - Ce qui frappe surtout dans le culte extérieur des musulmans de l'Inde , c'est l'altération qu'il a subie pour prendre la physionomie indigène. Ce sont ces cérémonies accessoires et ces usages peu conformes ou
Page 251 - repoussèrent unanimement cette idée, en se rappelant l'article du Koran qui dit que la peste a été' pour toujours exilée des saints lieux par le Prophète, et qu'elle n'y pourra jamais entrer. En recherchant les causes de cette mortalité' si imprévue, on était généralement disposé à l'attribuer au manque d'eau. Dans le mois
Page 253 - et de circonstances locales , se concentrera dans la ville de la Mecque et ses environs , le vice-roi sent qu'il est de la plus haute importance de prendre toutes les mesures de
Page 250 - de bonne santé' tombaient à terre, vomissaient, devenaient froids et mouraient sur la place. La première pensée qui se présenta fut que cette maladie était la peste, mais les
Page 252 - Cette foule immense, pressée, amoncelée , y resta les trois jours entiers sans bouger de place. Pendant la troisième journée, elle fut inondée par un déluge d'eau , mais on ne pouvait pas se retirer, il s'agissait de la prière pour la reconnaissance d'Adam et d'Eve après la sortie du Paradis terrestre. Le nombre des morts, qui avait déjà été' considérable, s'accrut pendant cette terrible journée, et surtout dans
Page 252 - habitude de porter les habillemens des personnes mortes d'affections plus que suspectes ; dans l'usage d'alimens de mauvaise qualité' et de fruits verts ou pourris, mangés avec une avidité' sans exemple, et enfin dans les fatigues inexprimables auxquelles cette multitude de dévots a dû se soumettre pour remplir le devoir religieux de visiter les lieux saints, qui sont des montagnes arides,

Bibliographic information