Histoire de la Fronde, Volume 1

Front Cover
Baudouin frères, 1827 - France
0 Reviews
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Selected pages

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page 170 - Le peuple entra dans le sanctuaire, il leva le voile qui doit toujours couvrir tout ce que l'on peut dire et tout ce que l'on peut croire du droit des peuples et de celui des rois, qui ne s'accordent jamais si bien ensemble que dans le silence.
Page 338 - serai mort, il ne me faudra que six pieds de terre; » et , sans se hâter d'un pas , il s'en alla chez lui fort satisfait d'avoir fait résoudre cette seconde députation.
Page 34 - A CES CAUSES, et autres à ce nous mouvant, de l'avis de notre Conseil et de notre certaine science...
Page 114 - Je hais ces mots de puissance absolue, De plein pouvoir, de propre mouvement; Aux saints decrets ils ont premièrement Puis à nos lois la puissance tolue
Page 116 - Le duc d'Enghien promettait, de son côté, d'être inséparablement attaché aux intérêts de la Reine, et de ne prétendre que par elle toutes les grâces qu'il désirerait de la cour.
Page 207 - ... envoyées ensuite dans les compagnies souveraines , établies principalement pour établir la justice des volontés des rois, et la faire recevoir par les peuples avec le respect et la vénération qui leur est due; et comme nous n'avons pas moins d'amour que...
Page xv - Bien qu'en écrivant son livre, il n'ait pas échappé aux influences que je viens de signaler (les influences régnantes et les changements introduits dans l'opinion depuis l'établissement de Louis XIV), on y trouve cependant la preuve qu'il avait tout vu, tout compris ; qu'il mesurait les dangers auxquels le despotisme allait exposer la monarchie, et qu'il cherchait à les prévenir. Mon admiration pour ce grand maître s'est accrue en recopiant les tableaux tracés de sa main.
Page 33 - Mais comme cette autorité absolue porte les États au plus haut point de leur gloire, aussi lorsqu'elle se trouve affaiblie, on les voit, en peu de temps, déchoir de leur dignité.
Page 26 - Sire , dit le vieux magistrat, il ya cinquante ans que je suis dans le parlement , je n'ai point vu d'affaires de cette qualité : M. le duc de la Valette a eu l'honneur d'épouser la sœur naturelle de Votre Majesté, il est, outre cela, pair de France ; je vous supplie de le renvoyer au parlement.
Page 298 - vouloir loger sous » la garde des bourgeois comme otages de la fidélité de messieurs » leurs maris et de leur zèle pour le service de la ville et du Par

Bibliographic information