Annales, Volume 10

Front Cover
Société des lettres, sciences et arts des Alpes-Maritimes, 1885
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page 339 - ... son sang? Les moines, au contraire , quand ils ont des possessions , agissent bien d'autre sorte. Ils n'exigent des colons que les choses dues et légitimes ; ils ne réclament leurs services que pour les nécessités de leur existence; ils ne les tourmentent d'aucune exaction, ils ne leur imposent rien d'insupportable : s'ils les voient nécessiteux, ils les nourrissent de leur propre substance. Ils ne les traitent pas en esclaves, en serviteurs, mais en frères... Et voilà pourquoi les moines...
Page 336 - Foi. 35 v nensi loco seu abbati predicto vel monachis ibidem Deo servientibus, et filius meus Petrus totam quartam partem Arluci, tam in castello seu villa quam in portu vel omnibus appendiciis cultis et incultis, et in Mugino campum de Orreis. Donamus etiam tam ego quam filius meus Petrus, simili modo , in territorio Lobeti, campum qui quondam fuit Stephani , cognomento Tange-boves, capientem seminum modios V. Laudamus quoque et corroboramus donationem quam feceramus olim prefato loco vel abbati...
Page 339 - Mais, chose plus affreuse! ne vont-ils pas jusqu'à vendre pour de l'argent les hommes que Dieu a rachetés au prix de son sang? Les moines, au contraire, quand ils ont des possessions, agissent bien d'autre sorte. Ils n'exigent des colons que les choses dues et légitimes; ils ne réclament leurs services que pour les nécessités de leur existence; ils ne les tourmentent d'aucune exaction, ils ne leur imposent rien d'insupportable; s'ils les voient nécessiteux, ils les nourrissent de leur propre...
Page 331 - ... avoir été ou être faites, soit en Europe, soit aux Indes orientales ou occidentales, ou en quelque partie du monde que ce soit, devant être restituées sans exception, conformément à ce qui a été stipulé par lesdits articles préliminaires, et par les déclarations signées depuis, les hautes Parties s'engagent à faire incessamment procéder à cette restitution, ainsi qu'à la mise en possession du...
Page 333 - Jes retenir, sous quelque prétexte que ce puisse être. Pour faciliter la marche des troupes francoises qui viendront de Gênes, il est convenu d'évacuer dès à présent les lieux de la côte du Ponent, pour que les quatre premières divisions puissent se mettre en marche le...
Page 338 - Tout le monde sait, dit-il, de quelle manière les maîtres séculiers traitent leurs serfs et leurs serviteurs. Ils ne se contentent pas du service usuel qui leur est dû; mais ils revendiquent sans miséricorde les biens et les personnes, les personnes et les biens. De là, outre les cens accoutumés, ils les surchargent de...
Page 340 - Fulconis abbatis, consistens in capitulo vestro, ô vos monachi Lyrinenses, laudo et confirmo castellum quod olim dicebatur Marcellini liberum et immunem esse ab omni invasione comitis, et ut nullus ibi ospitetur vel aliquam redemptionem querat, sicut et antecessores mei tenuerunt , propterquam libertatem volo ut deincebs apelletur Franc. Recipio vero sub mea defensione et monasterium et omnia quecumque sub potestate mea per Provinciam habetis, ut, si aliquis vobis per vim vel contra justiciam aliquid...
Page 331 - Le roi de Sardaigne restera en possession de tout ce dont il jouissait anciennement et nouvellement, et particulièrement de l'acquisition qu'il a faite, en 1743, du Vigevenasque, d'une partie du Pavesan et du comté d'Anghiera.
Page 339 - De là, outre les cens accoutumés, ils les surchargent de services innombrables, de charges insupportables et graves, trois ou quatre fois par an, et toutes les fois qu'ils le veulent. Aussi voit-on les gens de la campagne abandonner le sol et fuir en d'autres lieux. Mais, chose plus affreuse! ne vont-ils pas jusqu'à vendre, pour de l'argent, pour un vil métal, les hommes que Dieu a rachetés au prix de son sang?
Page 372 - Louis, par la grâce de Dieu, Roi de France et de Navarre , comte de Provence , Forcalquier et terres adjacentes, à tous ceux qui ces présentes lettres verront , salut.

Bibliographic information