Bulletin et mémoires ..., Volume 7

Front Cover
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page lxxvii - M. le Président ouvre la séance par un discours dans lequel il indique le but éminemment patriotique des travaux de la Société.
Page 317 - Caumont, directeur de l'Institut des provinces et de la Société française pour la conservation des monuments, décédé à Caen, le 16 avril 1873.
Page cvii - Cassis } , un des membres fondateurs de la Société. Sur la proposition de M. le président , la Société décide qu'elle ne tiendra pas de séance.
Page 83 - de Dieu ! quelque honneur que nous rendions à « Dieu, nous ne pouvons pas l'honorer autant qu'il «le mérite , mais nous l'honorons par son saint «nom.
Page 98 - Ventriculo galli qui testibus est viduatus, Cum tribus ut minimum, factus spado, vixerit annis, Nascitur ille lapis cujus nunc (sic, corr.
Page 110 - Hie species tantum binas perhibetur habere. / Alterius puro color est vicinior auro. / Clarior alterius tenuisque magis reperitur.
Page 252 - Au commencement du xvii* siècle, il se trouvait encore dans la maison de La Roberie, issue d'un oncle de Bertrand Du Guesclin, au témoignage du P. Augustin Du Paz : « Les lettres de ce don escrites sur vélin en langage espagnol « sont en la maison de La Roberie, issue d'un oncle dudit Ber...
Page 22 - ... avec un singulier. Ainsi on dit encore aujourd'hui en Irlande, en Ecosse, en Galles, en Basse-Bretagne, les deux-œil, les deux-main, les deux-pied, etc , en un seul mot. En remontant aux plus anciens monuments de ces idiomes, on trouve partout la même règle. Il y en a des exemples dans les gloses irlandaises; il y en a également dans le vocabulaire dit de 882. Il m'a paru que cela pouvait autoriser à forger un duel gaulois, d'autant plus que M. Zeusz soupçonne fortement qu'il a dû exister,...
Page 280 - C'est justement à Poitiers que nous en voulons venir. Le prince de Galles, plus connu sous le nom de prince Noir, à cause de la couleur de son armure, désolait les provinces du midi de la France, où il possédait la Guyenne. La Guyenne se composait des flefs de Gascogne, d'Armagnac, de Fezensac, du Périgord, du Poitou, du comté d'Angoulême et de la Marche.
Page cxii - Le procès-verbal de la dernière séance est lu et adopté. A l'occasion du procès-verbal, M.

Bibliographic information