Histoire de la langue et de la littérature française des origines à 1900, Volume 4

Front Cover
Louis Petit de Julleville
A. Colin & cie, 1897 - French language
0 Reviews
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Contents


Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page 512 - Ainsi toute la philosophie est comme un arbre, dont les racines sont la métaphysique , le tronc est la physique , et les branches qui sortent de ce tronc sont toutes les autres sciences...
Page 487 - Le second, de diviser chacune des difficultés que j'examinerais en autant de parcelles qu'il se pourrait et qu'il serait requis pour les mieux résoudre. Le troisième, de conduire par ordre mes pensées, en commençant par les objets les plus simples et les plus, aisés à connaître, pour monter peu à peu comme par degrés jusques à la connaissance des plus composés, et supposant même de l'ordre entre ceux qui ne se précèdent point naturellement les uns les autres.
Page 138 - La principale fonction de l'Académie sera de travailler avec tout le soin et toute la diligence possible à donner des règles certaines à notre langue, et à la rendre pure, éloquente et capable de traiter les arts et les sciences.
Page 51 - Ah! voici le poignard qui du sang de son maître S'est souillé lâchement. Il en rougit, le traître ! « Toutes les glaces du nord ensemble ne sont pas à mon .sens plus froides que cette pensée.
Page 515 - Ainsi, je crois que la vraie générosité, qui fait qu'un homme s'estime au plus haut point qu'il se peut légitimement estimer, consiste seulement, partie en ce qu'il connaît qu'il n'ya rien qui véritablement lui appartienne que cette libre disposition de ses volontés, ni pourquoi il doive être loué ou blâmé sinon pour ce qu'il en rse bien ou mal, et partie en ce qu'il sent en soi-même une ferme et constante résolution d'en bien user, c'est-à-dire de ne manquer jamais de volonté pour...
Page 50 - Imite qui voudra les merveilles d'autrui: Malherbe a très bien fait, mais il a fait pour lui. Mille petits voleurs l'écorchent tout en vie: Quant à moi, ces larcins ne me font point d'envie. J'approuve que chacun écrive à sa façon: J'aime sa renommée, et non pas sa leçon.
Page 556 - ... n'entends pas cela ; et, sur ce seul fondement, on approuve et on rejette tout ce qu'on veut, sans songer qu'outre nos idées claires et distinctes , il y en a de confuses et de générales qui ne laissent pas que d'enfermer des vérités si essentielles , qu'on renverserait tout en les niant.
Page 697 - ... de nettoyer la langue des ordures qu'elle avait contractées , ou dans la bouche du peuple, ou dans la foule du palais et dans les impuretés de la chicane , ou par les mauvais usages des courtisans ignorants , ou par l'abus de ceux qui la corrompent en l'écrivant, et de ceux qui disent bien dans les chaires ce qu'il faut dire , mais autrement qu'il ne faut , etc.
Page 523 - ... la lecture de tous les bons livres est comme une conversation avec les plus honnêtes gens des siècles passés qui en ont été les auteurs...
Page 520 - L'ordre consiste en cela seulement que les choses qui sont proposées les premières doivent être connues sans l'aide des suivantes, et que les suivantes doivent après être disposées de telle façon qu'elles soient démontrées par les seules choses qui les précèdent.

Bibliographic information