Histoire générale de Languedoc: avec des notes et les pièces justificatives, composée ...

Front Cover
J.B. Paya, 1841 - Languedoc (France)
0 Reviews
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page 221 - ni de quoi donner à mes serviteurs. Le comte n'a aucun » soin de moi et ne me fournit rien de son domaine pour » mes besoins : c'est pourquoi je supplie Votre Altesse, si » les ambassadeurs qui vont à la cour vous disent que je
Page 195 - Rendez donc vous-même la justice et examinez les affaires avec attention. Employez le zèle de celui qui, pouvant vous créer homme, ne vous a créée que femme, et qui par sa bonté a mis dans vos mains le gouvernement de la province de Narbonne. Quoique vous ne soyez donc qu'une femme, nous ordonnons, par notre autorité, qu'il ne soit permis à personne de décliner votre juridiction 12.
Page 274 - des deux glaives , et qui me fais gloire d'être établi en >» cela le vengeur et le ministre de la colère de Dieu, je » cherche en vain le moyen de mettre fin à de si grands » maux , et je reconnais que je ne suis pas assez fort pour » y réussir , parce que les plus notables de mes sujets ont » été séduits et ont entraîné avec eux une grande partie du
Page 262 - Guillaume Gros de Martel, qui avait trois cents chevaliers à sa suite, fit apprêter tous les mets dans sa cuisine, avec des flambeaux de cire. La comtesse d'Urgel y envoya une couronne estimée quarante mille sols.
Page 204 - Vaissette, à qui nous empruntons cette citation , les grands vassaux de la couronne érigèrent en titre d'office le droit de dresser et d'écrire les actes de leurs cours et ceux des particuliers , et donnèrent l'exercice de cet office à ferme, ou retendirent à certaines personnes. C'est ainsi que Roger, vicomte de Béziers, vendit on...
Page 115 - Dieu ayant placé votre illustre personne dans une » dignité éminente, et vous ayant donné la probité en par» tage, vous devez tâcher de lui plaire, puisque vous tenez » de lui l'une et l'autre et qu'il les a en sa main. Votre » libéralité nous a écrit de venir à votre rencontre à Lyon, » à Vienne ou à Valence ; nous choisissons cette dernière » ville, si vous le trouvez bon, et nous nous y trouverons, » Dieu aidant, suivant votre demande, le 7 de mars. Nous » espérons que vous...
Page 219 - juridique, répartit l'évêque ; je suis prêt à la soutenir en » la cour du pape Alexandre, en celle de Louis roi de
Page 49 - L'église d'Alet (Electa) appartint à une abbaye de bénédictins jusqu'au xive siècle; un siége épiscopal y fut ensuite établi. De cette magnifique église, il ne reste plus aujourd'hui que l'apside, trois piliers, les murs des collatéraux, une portion du transsept gauche et deux tours, dont une rasée à la hauteur du premier étage. Il n'ya plus la moindre portion de voûte, mais, par quelques arrachemens du collatéral de droite, on devine qu'en cette partie elles étaient d'arêtes et...
Page 217 - Une damnable hérésie s'est élevée depuis longtemps dans le pays de Toulouse, d'où elle a gagné peu à peu la Gascogne et les autres provinces et a infecté plusieurs personnes. C'est pourquoi nous ordonnons, sous peine d'excommunication, aux évèques e'.
Page 195 - Vous nous apprenez qu'on décide chez vous les procès conformément aux lois impériales, qui défendent aux femmes de rendre la justice. La coutume de notre royaume est beaucoup plus indulgente : elle permet aux femmes de succéder à défaut des mâles, et d'administrer elles-mêmes leurs biens. Souvenez-vous donc que vous êtes de notre royaume, et que nous voulons que vous en suiviez les maximes et employiez le zèle de celui qui, pouvant vous créer homme, ne vous a créée que femme, et qui,...

Bibliographic information