Mélanges asiatiques, Volume 1

Front Cover
1825
0 Reviews
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Common terms and phrases

Popular passages

Page 94 - mais je le désigne par le mot RAISON L'homme a » son modèle dans la terre , la terre dans le ciel , le ciel » dans la Raison, la Raison en elle-même.
Page 95 - Je sang, et mérite d'être effacé du nombre des hommes. Les anciens disaient : Ne rendez aux vainqueurs que des honneurs funèbres; accueillez-les avec des pleurs et des cris en mémoire des homicides qu'ils ont faits, et que les monumens de leurs victoires soient environnés de tombeaux.
Page 93 - ... patriarche d'une secte de jongleurs , de magiciens et d'astrologues, cherchant le breuvage d'immortalité, et les moyens de s'élever au ciel en traversant les airs, je trouvai dans son livre un véritable philosophe , moraliste judicieux , théologien disert et subtil métaphysicien. Son style a la majesté de celui de Platon , et, il faut le dire aussi, quelque chose de son obscurité. Il expose des...
Page 35 - Si-gan-fou a été contestée par certains écrivains, lesquels ont été jusqu'à en nier l'existence et à accuser les missionnaires qui en ont parlé d'avoir supposé ce monument par une fraude pieuse. Quand cette supposition eût été praticable au milieu d'une nation défiante et soupçonneuse, dans un pays où les particuliers et les magistrats sont également mal disposés pour des étrangers et surtout pour des missionnaires ; où tout le monde a l'œil ouvert sur leurs moindres démarches;...
Page 98 - Mais on ne peut pas nier tous les faits qui embarrassent , et ceux de ce genre se multiplient chaque jour, à mesure qu'on approfondit l'histoire ancienne de l'Orient. Ce qu'on serait tenté d'en conclure, c'est que les obstacles n'étaient pas si grands que nous le supposons, ni les contrées à traverser si peu connues. Des souvenirs de parenté liaient encore les nations de proche en proche; l'hospitalité, qui est la vertu des peuples barbares, dispensait les voyageurs de mille précautions qui...
Page 143 - Moins entichés d'observances puériles et de préjugés barbares, les bouddhistes ont, à la vérité, permis l'usage de la chair des animaux, mais ils ont rappelé l'homme à la dignité qu'il tient de son Créateur; ils ont eu moins de respect pour les vaches et les éperviers, mais ils ont montré plus de commisération pour les artisans et les laboureurs. Hors des limites de la région arrosée par les rivières saintes...
Page 140 - Les grands lamas des divers ordres, et leurs vicaires ou patriarches provinciaux, tantôt soumis et tantôt réfractaires , avaient entre eux de fréquentes altercations, et de perpétuels sujets de mésintelligence. Leurs prétentions étaient alternativement favorisées et combattues par les chefs des tribus tartares établies dans le Tibet et les pays voisins. Rien n'était plus difficile que de rétablir l'ordre ou d'entretenir la concorde entre tant de personnages jaloux de leurs droits. Les...
Page 92 - C'est d'eux qu'on avait appris que la mère de leur patriarche l'avait porté neuf fois neuf ans dans son sein, et qu'il était venu au monde avec les cheveux blancs , ce qui lui avait valu le nom de LAOTSEU, vieil enfant, sous lequel on a coutume de le désigner. On savait encore que , vers la fin de sa vie , ce philosophe était sorti de la Chine, et qu'il avait voyagé bien loin à l'Occident , dans des pays où , suivant les uns, il avait puisé ses opinions, et où, selon les autres , il les...
Page 89 - Car enfin, la vérité est une , et peut se trouver partout sans rien prouver ; mais le champ du mensonge est immense, et, quand on s'y rencontre, il faut bien qu'il y ait quelque raison pour cela. Que deux hommes raisonnent juste à trois mille lieues l'un de l'autre , cela n'a rien d'extraordinaire , et peut s'attribuer au bon usage qu'ils font de leurs facultés. Mais s'ils se trompent tous deux sur le même sujet , et précisément de la même manière, il ya à parier que leur méprise vient...
Page 140 - Depuis ils ont eu recours à des argumens plus efficaces ; leurs armées ont pénétré dans le Tibet, des garnisons ont occupé les positions les plus importantes , et des commandans militaires ont été chargés du soin de maintenir la paix entre les habitans de ce nouvel Olympe. Le chef suprême des Lamas se trouve ainsi confondu parmi les moindres vassaux de l'empereur de la Chine. On se rappelle ce décret dédaigneusement rendu par les Lacédémoniens : « Puisque Alexandre veut être dieu,...

Bibliographic information