Lettres sur l'Italie, en 1785, Volume 1 (Google eBook)

Front Cover
De Senne, 1789 - Italy
0 Reviews
  

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Common terms and phrases

Popular passages

Page 174 - Enfin, je vois Rome..... je vois ce théâtre où la nature humaine a été tout ce qu'elle pourra être, a fait tout ce qu'elle pourra faire , a déployé toutes les vertus, a étalé tous les vices , a enfanté les héros les plus sublimes et les monstres les plus exécrables, s'est élevée jusqu'à...
Page 125 - Figurez-vous quelque chose de mille fois plu» beau que tout ce que vous avez jamais vu de plus beau; de mille fois plus touchant que tout ce qui a pu vous toucher ; de mille fois plus ravissant que tout ce qui a pu vous ravir : c'est "• 9 la Vénus de Médicis.
Page 12 - S'ils n'avaient pas été trouvés avec eux , on les eût mis à Bicêtre. Voilà le code du fisc ; voilà l'indulgence pour le fisc : on lui a vendu le sang innocent ! et on se tait ! J'ai vu plusieurs de ces enfans , et des larmes ont roulé dan...
Page 97 - Cet adouciflement des loix a adouci les mœurs publiques ; les crimes graves deviennent rares , depuis que les peines atroces font abolies : les prifons de la Tofcane ont été vuides pendant trois mois. Le grand- duc a porté deux loix...
Page 101 - Se le premier des remèdes pour la maladie. — Vous avez; vu nos hôpitaux ? Vous ne voyagez donc pas comme la foule des Anglois ? Sur cent il n'y...
Page 166 - La troupe qui borde le chemin uni , beau» coup plu* nombreufe que l'autre , offre les figures les plus piquantes : leur contenance eft animée ; elles rient , elles chantent , elles folâtrent. Quel luxe dans leurs vêtemens ! Elles ont des fleurs dans leurs cheveux , des fleuri fur leur front , des fleurs encore à la main.
Page 18 - ... de toutes les formes , de tous les genres , ioniques, • doriques , corinthiens. Mille tableaux sont épars en lambeaux dans i mon imagination.
Page 221 - Je sortais enfin de la place. Soudain , à une fenêtre du Vatican , à côté même de la flamme, voilà une croix, voilà des prêtres, voilà , en habits pontificaux, le souverain pontife. La foule à l'instant pousse un cri , à l'instant est à genoux ; à l'instant le pontife est environné dans les airs de cent mille regards en larmes, et de vingt mille bras en prière. Le pontife lève les yeux au ciel , et il prie : le peuple baisse les yeux à terre, et il...
Page 72 - Il ya tant de libertinage à Gênes , qu'il n'ya pas de filles publiques ; tant de prêtres , qu'il n'ya point de religion ; tant de gens qui gouvernent, qu'il n'ya pas de gouvernement ; tant d'aumônes , que les pauvres y fourmillent.
Page 83 - Il fallait alors imposer au peuple ; il falloit suspendre le glaive immédiatement sur sa tête. —Je me doute bien que cette loi, comme tant d'autres, a été faite, non pour le peuple , mais contre le peuple. Les trois quarts des loix ne sont que des armes ; les loix les plus douces sont des chaînes.

Bibliographic information