État de la France, Volume 5

Front Cover
1737
0 Reviews
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Selected pages

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page 16 - L'imposition n'a point été augmentée dans le Berry à l'occasion de la guerre précédente : au contraire elle ya été considérablement diminuée dans les années 1693 et 1694; mais les affaires extraordinaires auxquelles on a été obligé d'avoir recours ont été si fortes et si peu proportionnées aux forces de la province, que telle diligence que les traitants aient pu faire, quoiqu'ils aient mis en usage les contraintes les plus violentes, ils n'en ont pu tirer que les moindres parties,...
Page 102 - Le paysan s'en sert pour servir de potage, et c'est presque la seule nourriture, ce qui est étonnant, vu que le pays est d'ailleurs si abondant ; mais les impositions dont les peuples sont chargés ne leur permettent pas de jouir des biens naturels de leur patrie.
Page 291 - Barcelone est leur boussole, en sorte qu'à l'égard de la mode et du goût ils ne donnent leur approbation qu'à ce qui vient de cette ville ou à ce qui y est pratiqué.
Page 296 - ... la diction en est si basse et si mal arrangée, les redites y sont si continuelles, l'ordre des matières si confus, et les omissions si importantes que la première idée dont on est frappé en le lisant est de condamner le choix que l'on a fait d'un tel intendant pour gouverner un pays qui a tant de réputation, vu son insuffisance à en expliquer les moindres circonstances...
Page 170 - XVIIe siècle, les meilleures, d'après d'Ormesson, étaient celles de Salers : « Les bestiaux, écrit-il, y donnent une telle quantité de lait que ceux qui en prennent le soin rendent à chaque propriétaire de vache deux quintaux de fromage ou à chaque propriétaire du fonds la même quantité pour chaque vache qu'ils y mènent pâturer
Page 275 - Mairie ou l'Echevinage de certaines Villes ; il ya pourtant cette différence que le Bourgeois Noble n'eft point Gentilhomme ni ne peut le devenir non plus que fa...
Page 33 - ... surtout de ceux qui cultivent les plaines que l'on nomme la Champagne : les peuples n'ont presque aucune propriété, ni fonds, ni meubles ; ils vivent ensemble jusqu'à vingt ou trente familles, plus ou moins, dans une métairie dont le fonds et les bestiaux appartiennent à un propriétaire ; ces familles se choisissent un chef qui conduit le ménage et distribue le travail à tous les...

Bibliographic information