Œuvres complètes d'Hippocrate. Tr. nouvelle avec le texte grec en regard; accompagnée d'une intr., de comm. [&c.] par É. Littré

Front Cover
1841
0 Reviews
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Selected pages

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page 401 - ... mais on renverse ceux de la main avec le pied. Ainsi toujours un renversement, dans le premier cas à la partie supérieure , et dans le second à la partie inférieure des extrémités. » Si enfin on compare les deux extrémités du même côté, la main étant dans la pronation , mais par son mécanisme •vrai, naturel, le seul possible sur le vivant, par la rotation том.
Page 401 - C'est la droite d'une paire, dit« il, qu'il faut comparer à la gauche de l'autre. » » Mais il est aisé de faire voir que cette opinion d'une analogie renversée, proposée par Vicq-d'Azyr, n'est nullement fondée, et que, tout au contraire de cette opinion, ce sont les deux extrémités du même côté qui se reproduisent l'une l'autre et qu'il faut comparer l'une à l'autre. En effet, si, détachant^ par exemple, l'extrémité antérieure...
Page 85 - Fluxions fréquentes sur les parties génitales, ulcérations, tumeurs au dedans et au dehors, gonflements dans les aines. Ophthalmies humides, longues et douloureuses; carnosités aux paupières en dedans et en dehors, qui firent perdre la vue à beaucoup de personnes, et que l'on nomme des fies.
Page 378 - On reconnaît cette luxation en portant la main dans le pli du coude, à l'endroit de la division de la veine qui s'étend au-dessus du muscle.
Page 403 - ... les deux os de l'avant-bras sont un peu croisés , comme ils le sont dans la pronation constante des animaux. Mais on demandera sans doute ce que devient la rotule dans ma manière de voir. La rotule, selon Vicq-d'Azyr,
Page 403 - Ces deux os se répondraient en effet, du moins par la position qu'ils prendraient alors, le membre antérieur droit étant comparé , comme le veut Vicq-d'Azyr , au membre postérieur gauche ; mais vous remarquerez que...
Page 176 - Le meilleur médecin me paraît être celui qui sait connaître d'avance. Pénétrant et exposant, au préalable, près des malades, le présent, le passé et l'avenir de leurs maladies, expliquant ce qu'ils omettent, il gagnera leur confiance ; et, convaincus de la supériorité de ses lumières, ils n'hésiteront.
Page 403 - Mais vous remarquerez que l'olécrâne forme une véritable apophyse, c'est-à-dire une véritable partie du cubitus, tandis que la rotule n'a nul rapport possible avec le péroné. La rotule est donc un os particulier sans nulle analogie réelle avec...
Page 287 - Epidémies, traduit xar'i^Tpetov par de medici vulnerarii munere : l'office du médecin chirurgien. Cela explique, en partie, la confusion de Rabelais. Pour la longueur des ongles, cf. Littré, III, p. 285: «les ongles ne doivent ni déborder les doigts, ni en laisser à nu les extrémités ; car c'est du bout des doigts que le médecin se sert > Galien, qui les regroupe tous so.
Page 401 - ... et le fémur sont en opposition complète ; le fémur a sa tête en dedans , son grand trochanter en dehors, etc., tandis que l'humérus a sa tête en dehors, sa grosse tubérosité en dedans, etc. Ainsi, dans ce premier cas où l'on compare les deux extrémités du même côté , lequel cas est celui qu'a voulu corriger "Vicq-d'Azyr, on a un rapport exact , direct, de la main avec le pied , mais un rapport inverse de l'humérus avec le fémur.

Bibliographic information