Jean Jacques Rousseau, femme sans enfants: Essai sur l'analyse des textes autobiographiques de J.J. Rousseau à travers sa langue des signes

Couverture
Harmattan, 2003 - 556 pages
0 Avis
L'énigme des enfants de J.J. Rousseau ne pouvait s'expliquer qu'en revenant à ses textes autobiographiques où il clame, entremêlée à l'aveu des abandons, sa totale innocence. Découvrir la " langue des signes " qu'il avait cachée au sein de son écriture, cette langue faite " d'objets-salams " enchâssés dans ses anecdotes, a donc été pour nous la priorité de notre recherche, recherche qui nous a permis d'analyser sa pensée sous un jour nouveau et d'approcher ainsi le secret de son " caractère " qu'il nous dit être d'une extrême singularité. L'hypothèse de la transsexualité de J.J. Rousseau soulevée ici pour la première fois, non comme épiphénomène, mais comme problématique majeure de toute son oeuvre autobiographique nous permet, semble-t-il, d'infirmer la paternité de J.J. Rousseau et de lire les Confessions de façon tout à fait différente. Nous avons étudié aux Archives de Paris les procès-verbaux de tous les enfants abandonnés durant la période 1745-1755 et il nous semble que, là aussi, la " langue des signes " qu'il a créée constitue une clé précieuse pour interpréter les résultats de notre recherche.

Avis des internautes - Rédiger un commentaire

Aucun commentaire n'a été trouvé aux emplacements habituels.

Autres éditions - Tout afficher

Informations bibliographiques