Mémoires couronnés et mémoires des savants étrangers publiés: par l'Académic royale des sciences, des lettres et des beaux-arts de Belgique. Tome I-LXII, 1817-[1904].

Front Cover
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Selected pages

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page lxxxv - Mais, puisque je ne me puis procurer cette satisfaction, j'espère du moins avoir celle de vous revoir incessamment parmi nous : et je ne doute pas que notre chère patrie ne se glorifie un jour des ouvrages...
Page 57 - Ifil9, préfet; le 11 août 1613, lelOaoût 1614, le 10 décembre 1617, le 13 décembre 1620, en 1623 et le 4 juillet 1627, consulteur, et le 30 juin 1625, assistant du préfet de la sodalité de la Vierge Marie, formée le 1" mai 1610 entre les Wallons de In ville d'Anvers, sous l'invocation de l'Immaculée Conception.
Page 43 - ... pontifical est reproduite dans le demi-bas-relief qui se trouve au fond de l'église contre le grand confessionnal. — Puis le sacre de saint Corneille par seize évéques (tableau). — Le second bas-relief représente une assemblée de prêtres, parmi lesquels se trouvent cinq évéques, convoquée par saint Corneille pour recevoir l'abjuration de Novatius, ou bien sa réconciliation avec l'évêque Trophime, qui avait sacrifié aux idoles. — Saint Corneille, aidé de Liccina, fait enlever...
Page lxxxv - Ce n'est point l'art, c'est la nature même que l'on remarque dans ce marbre ainsi attendri et plein de vie. Que dirai-je des applaudissements universels et bien mérités que vous attire la statue de saint André , que l'on vient de découvrir? Votre gloire et votre célébrité, mon cher ami, rejaillissent sur notre nation entière.
Page 94 - Saint-Nicolas renferme une chaire que l'on attribue à Géry Picq. Cette œuvre, artistement travaillée, date de 1670, époque où ce sculpteur jouissait à Gand d'une grande réputation, comme le prouve l'acte passé le 4 février 1669 entre la fabrique de l'église et l'entrepreneur Norbert Sauvage. Les quatre faces sont revêtues de médaillons figurant les docteurs de l'Église. Des statues d'enfants représentant les quatre Éléments en rompent les coins. L'abat-voix est soutenu par deux anges....
Page 243 - PINCHART (A.). Recherches sur la vie et les travaux des graveurs de médailles, de sceaux et de monnaies des Pays-Bas. Bruxelles, 1858, in-8°, 486 p.
Page 43 - Corneille par seize évéques (tableau). — Le second bas-relief représente une assemblée de prêtres, parmi lesquels se trouvent cinq évéques, convoquée par saint Corneille pour recevoir l'abjuration de Novatius, ou bien sa réconciliation avec l'évêque Trophime, qui avait sacrifié aux idoles. — Saint Corneille, aidé de Liccina, fait enlever des Catacombes les corps de saint Pierre et de saint Paul, et les fait déposer dans un endroit plus convenable. — Saint Corneille, appelé devant...
Page 241 - François, leis que tombeaux, inscriptions, statues, vitraux, fresques, etc. ; tirés des abbayes, monastères, châteaux et autres lieux devenus domaines nationaux.
Page 240 - Le Mausolée de la Toison d'Or, ou les Tombeaux des chefs et des chevaliers du noble ordre de la Toison d'Or, contenant leurs éloges, inscriptions, épitaphes , alliances, simbole?, emblèmes, médailles, devises, qi'uhùtcs et crys de guerre.
Page lxxxv - ... propres yeux des choses si dignes d'admiration. Mais puisque je ne puis me procurer cette satisfaction, j'espère du moins avoir celle de vous revoir incessamment parmi nous; et je ne doute pas que notre chère patrie ne se glorifie un jour des ouvrages dont vous l'aurez enrichie.

Bibliographic information