Essai statistique sur le canton de Neuchâtel

Front Cover
Orell Fussli, 1818 - 189 pages
1 Review
Analyse: Description du canton sous différents aspects: population, histoire, administration, religion, bienfaisance et utilité publique, histoire naturelle, agriculture, industrie et commerce, moeurs.
 

What people are saying - Write a review

User Review - Flag as inappropriate

kop 12102009

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page 99 - George de Montmollin, mort au commencement du siècle dernier, dont les mémoires historiques et politiques écrits avec autant de clarté que de force, attestent un esprit cultivé et le jugement le plus sain. Ces mémoires sont demeurés manuscrits. • JF Ostervald, mort Doyen et Pasteur à Neucliâtel, Théologien distingué et auteur des ouvrages suivaus: i°.
Page 69 - Tresorier -Général, tous les Châtelains et Maires; les Lieutenans-Colonels et Majors et quelques autres Officiers. Les Châtelains et Maires représentent le Souverain dans leurs ressorts respectifs , ils président les tribunaux civils et criminels; comme partie publique , ils poursuivent la vindicte des délits ; ils assistent lorsqu'ils le trouvent convenable aux assemblées des communautés. Le militaire de la Principauté a été jusqu'ici divisé en cinq Départemens, ceux de Neuchâtel,...
Page 7 - Neuchâtel par une chûte de 5o pieds- et se jette dans le lac. 90. La Serrières , petite rivière d'eau de montagne qui jaillit à l'extrémité d'une gorge étroite de rochers au fond de laquelle on a bâti les moulins et usines qui composent le village de Serrières. D'un même point on voit la source de cette rivière et son embouchure dans le lac.
Page 194 - Vues Suisses remarquables par leur situation, ou par des faits historiques. Dessinées et gravées par Meyer, Kònig, Hess, Hegui etc.
Page 157 - Lois, placée au centre d'un enclos qui fournit les herbes- nécessaires à la nourriture des bestiaux pendant l'hiver. Cet enclos est attenant à un pâturage couvert de sapins épars. L'enclos seul est cultivé; on fume et laboure les parties dont l'herbe a besoin d'être...
Page 183 - On ne peut au reste se dissimuler, que la crainte de la honte, qu'on appelé assez mal à propos honneur, ne tienne lieu de vertu au plus grand nombre. On redoute, souvent plus que la mort, la flétrissure d'un jugement et de l'opinion publique, et non-seulement pour soi-même, mais pour tout ce qui nousappartient.
Page 32 - Ooubs sépare de la Franche-Comté. Ici la rivière a l'aspect d'un lac : elle remplit au - dessous des Brenets plusieurs bassins , formés par des parois de rochers à pic de plus de 1000 pieds d'élévation, jusqu'à un lieu où elle fait une chute de 80 pieds.
Page 70 - Principauté a au service de Prusse, un bataillon de tirailleurs, que le Roi par un effet . de sa bienveillance a bien voulu mettre au nombre des corps qui composent sa garde. Les revenus du Roi se composent...
Page 165 - Cet établissement prit peuà-peu de la consistance et il devint une véritable manufacture lorsque les frères Claude et Jean-Jacques du Pasquier en prirent la direction en 1742. Les succès de la fabrique de toiles peintes du Bied , donnèrent naissance à plusieurs établissemens du même genre, qui furent formés à Couvée...

Bibliographic information