Preussische staatsschriften aus der regierungszeit König Friedrichs II.: 1740-1745, bearb. von Dr. Reinhold Koser

Front Cover
0 Reviews
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Selected pages

Other editions - View all

Popular passages

Page 332 - C'est une leçon dout je vous remercie et dont je tâcherai de profiter, mais que j'aime encore mieux avoir reçue que de l'avoir donnée. Je n'en ai pas usé de même pour des lettres, beaucoup plus importantes, que j'ai reçues en différentes occasions, quoique j'eusse pu souvent en tirer de, grands avantages ; mais apparemment que l'usage est différent à Vienne, et il est juste de s'y conformer.
Page 572 - ... à la longue digérer les insultes qu'on lui a faites sans s'en venger par tout ce que le droit des gens exige en pareille occasion. Vous vous souviendrez aussi, milord, combien de fois on vous a fait entendre que si on poussoit les choses trop loin de la part de votre cour, elle resteroit seule responsable des suites qui en pourroient résulter, et qu'on ne sauroit alors réclamer l'assistance d'un traité purement défensif.
Page 447 - Berlin, 13 août 1j44u 97), se termine ainsi : -En un mot, le Roi ne demande rien, et il ne * s'agit point de ses intérêts personnels ; mais Sa Majesté n'a recours aux armes • que pour rendre la liberté à l'Empire, la dignité à l'Empereur, et le repos à •l'Europe.
Page 117 - Ich muss, will und werde mein Wort halten, das Recht aber in Schlesien auszuführen will ich meinen Nachkommen überlassen; als welche ich ohnedem bei diesen widerrechtlichen Umständen weder verbinden kann noch will.
Page 467 - Vorrechten und Freiheit anzuwenden. Nachdem aber diese sowohl, als andere zu Aufrechterhaltung des Reichssystematis, ja selbst zu dem wahren Interesse des Hauses Oesterreich abgezielte wohlgemeinete Vorstellungen, Declarationes und Ouvertüren von Seiten des dortigen Hofes ganz keiner Consideration gewürdiget, vielmehr die kaiserliche Dignität und Autorität beständig vilipendieret und die Reichsstände, welche sich darunter ihrer Obliegenheit gemäss bezeiget, theils unterdrücket, theils intimidieret...
Page 70 - Uns aber zum Höchsten präjudicierlichen Absichten vorzukommen, wie auch aus anderen triftigen und wichtigen Ursachen, welche Wir zu seiner Zeit zu manifestieren nicht unterlassen werden, Uns genöthiget gesehen, Unsere Truppen in das Herzogthum Schlesien einrücken zu lassen, mithin dadurch selbiges vor allem besorglichen anderweitigen An- und Einfall zu decken. Und gleich wie dieses keines Weges in der Intention geschehen, um Ihro Königl. Majestät von Ungarn zu beleidigen, als mit welcher und...
Page 361 - Majesté que rien n'est plus éloigné de l'esprit du Roi mon maître que la ruine de l'Empereur; le Roi ayant les plus grands égards pour ce prince, tant par rapport à ses grandes qualités...
Page 451 - ... siècle passé, l'objet principal de la politique dangereuse de la maison d'Autriche. On n'a qu'à examiner les faits qui se sont passés depuis deux ans. pour juger de la malignité des intentions de la cour de Vienne, et...
Page 76 - C'est donc en vertu de ces droits, et d'une prétention de quelques millions d'écus, que le Roi est entré en Silésie, pour maintenir son bien et pour étayer ses droits. Il n'aurait point été convenable de faire une pareille démarche du vivant de l'Empereur, car l'Empereur étant le chef de l'Empire, c'est agir contre les constitutions de l'Empire, si un de ses membres voulait l'attaquer. De plus, cette démarche n'est point contraire à la Pragmatique Sanction, puisque le Roi ne prétend point...
Page 585 - Twelfth-night at court, had won so large a sum of money, that he thought it imprudent to carry it home in the dark, and deposited it with the mistress. Thence the queen inferred great intimacy, and thenceforwards Lord Chesterfield could obtain no favour from court: and finding himself desperate, went into opposition.

Bibliographic information