Briefe ... an Pilat; ein Beitrag zur Geschichte Deutschlands in xix. Jahrhundert, herausg. von K. Mendeslssohn-Bartholdy

Front Cover
Karl Wolfgang P. Mendelssohn-Bartholdy
1868
0 Reviews
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Selected pages

Common terms and phrases

Popular passages

Page 184 - Who but must laugh if such a man there be ? Who would not weep if Atticus were he?
Page 144 - Voyez, Sire, le monde tranquille après quinze ans de convulsions, l'Europe raffermie sur ses antiques bases, et tous les peuples, qui sont les premières familles des rois, ne formant plus, en quelque sorte, qu'une seule famille. Jouissez d'un si beau spectacle, et les sacrifices de Votre Grande âme sont payés.
Page 144 - Vos vœux, les siens et les nôtres ont été trompés. » Alors, vous renfermant dans les devoirs de la grandeur royale, vous avez songé qu'avant tout vous étiez monarque. Vous avez sauvé l'Europe en laissant à son destin celui qui voulait la perdre et se perdre lui-même par une aveugle obstination. » Sire, le Sénat vous rend des actions de grâces pour a double bienfait que vous nous avez accordé, et comme père, t comme roi.
Page 144 - J'ai porté par le mariage de ma fille et comme Souverain et comme père un sacrifice immense au désir de mettre un terme aux maux de l'Europe. Ce sacrifice a été inutile, mais je ne regretterai jamais d'avoir fait mon devoir. La paix, naguères impossible, va devenir facile et stabile sous l'égide d'un Gouvernement régulier et paternel rétabli en France.
Page 120 - Ils sont à mes yeux des gages du salut de la patrie. Qu'à leur aspect, tous les Français se lèvent en armes ! Qu'ils se pressent autour de leur monarque et de leur père. Leur courage, guidé par son génie, aura bientôt consommé la délivrance de notre territoire.
Page 143 - Sire, le Sénat doit le tribut de ses hommages particuliers à Votre Majesté Impériale et Royale. » Elle avait voulu, par un dévouement magnanime, cimenter entre la France et l'Autriche une union durable qui confondît leurs intérêts et pût vous faire espérer la pacification de l'Europe.
Page 121 - Appel aux Alliés et au peuple anglais en faveur de la Pologne, traduit de l'anglais. Paris, Dentu, 1814, 76 p.

Bibliographic information