Revue de Bretagne, de Vendée & d'Anjou, Volumes 25-26

Front Cover
Arthur La Broderie, Émile Grimaud
J. Forest, aîné, 1901 - Brittany (France)
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page 272 - Sont réputés gens suspects, i° ceux qui , soit par leur conduite, soit par leurs relations , soit par leurs propos ou leurs écrits , se sont montrés partisans de la tyrannie ou du fédéralisme, et ennemis de la liberté ; 2°...
Page 93 - Rapport fait au nom de la Commission d'enquête sur les actes du gouvernement de la Défense nationale, par M.
Page 271 - En bien ! us auront ce dernier mouvement... (/Z s'élève de vifs applaudissements.) mais ils l'auront organisé, régularisé, par une armée révolutionnaire qui exécutera enfin ce grand mot qu'on doit à la commune de Paris : « Plaçons la terreur à l'ordre du jour. » C'est ainsi que disparaîtront en un instant et les royalistes et les modérés, et la tourbe contre-révolutionnaire qui vous agite.
Page 281 - Je jure de maintenir la liberté, l'égalité, l'unité et l'in divisibilité de la république, la sûreté des personnes et des propriétés, de poursuivre de toutes mes forces les fédéralistes, les feuillants, les modérés et autres ennemis de la chose publique, sous quelque forme et couleur qu'ils osent se montrer ; de ne jamais composer avec l'intérêt personnel, avec la parenté et même avec l'amitié ; de mourir enfin à mon poste plutôt que de fléchir sur les principes de sûreté...
Page 274 - ... eût dû porter, comme il l'a fait, le découragement chez tous les citoyens généreux qui avaient le courage de s'exposer à toutes les fureurs de l'aristocratie. Ces hommes simples et vertueux, qui ne connaissent pas les subtilités de la chicane, voyant opposer à leurs travaux cette astuce con tre-révolutionnaire, ont laissé ralentir leur zèle.
Page 166 - L'Aveu, de la baronnie de Châteaugiron, rendu en i54i, le décrit simplement comme suit : « Le détenteur du lieu des Ormeaux en la paroisse de Pacé » est tenu de se trouver le premier jour de mai
Page 272 - Brissot a dit et a imprimé qu'avant que sa tête tombât , celles d'une partie des membres de la convention ne seraient plus , et que la montagne serait anéantie. C'est ainsi qu'ils cherchent à vous arrêter par la terreur dans votre marche révolutionnaire. »Les royalistes veulent troubler les travaux de la convention... Conspirateurs... elle troublera les vôtres. (Vifs applaudissements. ) «Ils veulent faire périr la montagne !... Eh bien! la montagne vous écrasera...
Page 359 - Doit le prévost d'Antrain (Ille-et-Vilaine) comparoir à la principale porte du cimetière de l'église parrochiale du dit Antrain, chaque feste de Noël, à l'issue de la messe du point du jour et y jeter une soûle (') ou boise de la part du seigneur du Pontavice, laquelle soûle sera courue par les dits paroissiens d'Antrain non nobles, et celui qui la rapportera sera quitte l'année suivante du devoir de quintaine, en la rapportant au dit seigneur ou à son procureur.
Page 162 - Saint-Jean pendant que lesdites mariées chaulent et dansent autour ». A la fin de la réjouissance la couronne de fleurs demeurait à la dernière mariée « à moins que le seigneur n'en désignât une autre pour la recevoir1 ». Parlons maintenant des rosières; institution féodale florissant particulièrement dans le pays malouin. Le lundi de Pâques, « tous les jeunes garçons de la paroisse de...
Page 134 - Citoyens, le Comité révolutionnaire de Nantes , établi pour être la vedette du peuple, chargé de sonner la mort de la tyrannie, de surveiller les dons patriotiques, les contributions des aristocrates, de déjouer leurs plans de conspiration, vient d'être mis en état d'arrestation. C'est l'opinion publique qui l'accuse...

Bibliographic information