Histoire de la ville de Vienne, Volume 3

Front Cover
Firmin Didot, 1853 - Vienne (France)
0 Reviews
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page 535 - ... sit sede indultum, quod interdici, suspendi vel excommunicari non possint per litteras apostolicas non facientes plenam et expressam ac de verbo ad verbum de indulto huiusmodi mentionem...
Page 275 - M. Mermet a pensé que cette devise romaine impliquait nécessairement la présence d'un attribut impérial, et voici les termes dans lesquels il a paraphrasé le document municipal : « Sous le règne de François Ier, il se forma à Vienne plus de cinquante confréries. Deux se consacrèrent spécialement au service des pauvres : l'une sous le nom de confrérie du Corps de Dieu ; l'autre sous celui de saint Luc. Aux processions générales, les quatre administrateurs des hôpitaux marchaient à...
Page 130 - Quoique nous n'ayons pas prononcé la sentence selon les formes de droit, nous supprimons l'ordre par provision , et par l'autorité apostolique, nous réservant, et à la sainte église romaine, la disposition des personnes et des biens des templiers.
Page 84 - Comment , répondit ce saint roi , le pape at-il osé déposer un si grand prince , qui n'a point été convaincu des crimes dont on 1 accuse ? S'il avoit mérité d'être déposé , ce ne pourroit être que par un concile général.
Page 514 - Suse — d'or, à trois chevrons de sable , au chef d'azur chargé d'un lion naissant d'argent couronné d'or et Jauipassé de gueules.
Page 443 - ... lui dit-il , à rendre le grand service que je vous demande. Vous avez déjà donné tant de preuves de votre zèle à défendre la sainte doctrine ! Mais le temps presse ; il n'ya pas un moment à perdre pour sauver la religion , le roi et votre patrie. Vous pourrez certainement engager sa majesté à ne pas donner cette fatale sanction. La résistance fût-elle pleine de danger, il n'est jamais permis de paraître un instant abandonner la foi catholique, même avec le dessein de revenir sur...
Page 443 - Vous êtes plus propre qu'aucun autre, lui dit-il , à rendre le grand service que je vous demande. Vous avez déjà donné tant de prouves de votre zèle à défendre la sainte doctrine. Mais le temps presse ; il n'ya pas un moment à perdre pour sauver la religion , le roi et votre patrie. Vous pourrez certainement engager sa majesté à ne pas donner cette fatale sanction.
Page 134 - Il ordonna qu'en cour de Rome, et dans les universités de Paris, d'Oxford, de Bologne, et de Salamanque, on établirait des maîtres pour enseigner les trois langues, hébraïque, arabique et chaldéenne, deux maîtres pour chacune, qui seraient stipendiés et entretenus en cour de Rome par le pape : enfin on ordonna la levée d'une décime pour la croisade, c'est-à-dire le...
Page 248 - Roch en f.it frappé lui-même, et, contraint de sortir de la ville, pour ne pas infecter les autres, il se retira dans une forêt, où le chien d'un gentilhomme voisin, nommé Gothard, lui apportait tous les jours un pain.

Bibliographic information