Annales, Volume 31

Front Cover
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page 324 - Bourgoingne, palatin de Haynnau, de Hollande, de Zellande et de Namur, marquis du Saint Empire, seigneur de Frise, de Salins et de Malines.
Page 326 - En tesmoing de ce, Nous avons fait mettre nostre seel à ces présentes. Donné en nostre ville de Bruxelles, le XXIIII™...
Page 276 - Nulli ergo omnino hominum liceat hanc paginam nostre concessionis et voluntatis infringere vel ei ausu temerario contraire. Si quis autem hoc attemptare presumpserit indignationem Omnipotentis Dei et beatorum Petri et Pauli apostolorum eius se noverit incursurum.
Page 335 - ... leur faire, mettre ou donner ne souffrir estre fait, mis ou donné ores ne pour le temps advenir aucun arrest, destourbier ou empeschement au contraire.
Page 41 - Jean étaient accomplis, et que la fin du monde allait arriver. Cette rêverie répandit une consternation générale parmi les chrétiens. Plusieurs renoncèrent à leurs biens, abandonnèrent leurs familles et leurs amis, et se hâtèrent de se rendre dans la Terre-Sainte, où ils croyaient que le Christ devait apparaître bientôt pour juger les hommes2.
Page 335 - ... à ce contraires. Et afin que ce soit chose ferme et estable à tousiours, nous avons fait mectre nostre scel à ces dictes presentes, sauf en autres choses nostre droit et l'autruy en toutes.
Page 205 - Heureux s'il n'eût eu que des maîtresses semblables à madame de la Vallière, arrachée à elle-même par ses propres yeux, honteuse de l'être, encore plus des fruits de son amour reconnus et élevés malgré elle, modeste, désintéressée, douce, bonne au dernier point, combattant sans cesse contre elle-même, victorieuse enfin de son désordre par les plus cruels...
Page 332 - Sainct-Empire , seigneur de Frise, de Salins et de Malines, savoir faisons à tous présens et à venir nous avoir...
Page 348 - Si vous y vueilliez employer , comme en vous avons la parfaite fiance. Très chiers et bien amez, nostre seigneur soit garde de vous. Escript à Gand , le XV.eme de janvier.
Page 34 - Histoire littéraire de la France par les religieux bénédictins de la congrégation de Saint-Maur.

Bibliographic information