History of the Reign of Henry IV., King of France and Navarre: The last decade of a glorious reign. 2 v

Front Cover
Hurst and Blackett, 1863 - France
0 Reviews
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Common terms and phrases

Popular passages

Page iii - HISTORY OF THE REIGN OF HENRY IV-, KING OF FRANCE AND NAVARRE. From numerous Original Sources. By MISS FREER. Author of " The Lives of Marguerite d'Angouleme, Elizabeth de Valois, Henry III,
Page 283 - Elle portait un grand vertugadin qui avait des pochettes tout autour, en chacune desquelles elle mettait une boite où était le cœur d'un de ses amants trépassés; car elle était soigneuse, à mesure qu'ils mouraient, d'en faire embaumer le cœur. Ce vertugadin se pendait, tous les soirs, à un crochet qui fermait à cadenas, derrière le dossier de son lit a.
Page 283 - ... tous les soirs à un crochet, qui fermoit à cadenas, derrière le dossier de son lit. On dit qu'un jour M. de Turenne, depuis M. de Bouillon, étant ivre, lui dégobilla sur la gorge en la voulant jeter sur un lit. Elle devint horriblement grosse, et avec cela, elle faisoit faire ses carrures et ses corps de jupes beaucoup plus larges qu'il ne le falloit, et ses manches à proportion. Elle avoit un moule (i) un demi-pied plus haut que les autres, et étoit coiffée de cheveux blonds, d'un blond...
Page 61 - ... avoir à vivre encore , entre le soin de son cœur et celui de son Etat , se tourna avec ferveur vers Dieu, et dicta cette lettre qui me fut envoyée en toute diligence à Paris, où...
Page 209 - Henri IV. fut tué avant qu'elle eût achevé sa farce. Elle joua un autre personnage ensuite, car elle feignit de devenir aveugle.
Page 283 - Pour cela elle avait de grands valets de pieds blonds que l'on tondait de temps en temps. Elle avait toujours de ces cheveux-là dans sa poche de peur d'en manquer; et pour se rendre de plus belle taille, elle faisait mettre du fer blanc aux deux côtés de son corps, pour élargir la carrure. Il y avait bien des portes où elle ne pouvait passer. Elle portait un grand vertugadin qui avait des pochettes tout autour, en chacune desquelles elle mettait une boîte...
Page 117 - I went in for a loaf an' some tea an' sugar, because he knew there was no money comin' into the house, an' maybe, wouldn't be for a long time. An' the winter comin' on us too, as well. It would be better for me to be dead than to be sufferin' like this at the end of me days. (She again begins to vigorously hum — "Haste to the Wedding," accompanying the tune, with rapid movements of the sweeping brush) There is a knock with the knuckles on door at right, and Mrs Duffy enters. MRS DUFFY Lord save...
Page 265 - Love me, my little one, for I swear to thee that all the rest of the world is nothing to me in comparison with thee, whom I kiss and kiss again a million times.
Page 225 - ... a Monceaux qu'il avoit peu de jours auparavant donné a la reine, quy fit de grands festins a sa belle-sœur et a Mr de Lorraine. Ce fut la ou j'ouis un conseil (3), ou le roy me fit demeurer, de peur que je ne m'en allasse a Paris, parce que je luy gaignois son argent : il demanda sy il donneroit quelque chose a madame de Verneuil pour la marier a un prince qu'elle disoit la vouloir espouser sy elle avoit (1) Le vendredi 9 février.
Page 251 - ... deafening report of the artillery and the enthusiastic plaudits of the people, Henry and his Queen at length reached the Louvre, and terminated their bloodless campaign. On the 30th of May the law courts, after three long and patient sittings, declared the ex-Queen Marguerite to be the lawful heir to the counties of Auvergne and Clermont, the barony of La Tour, and other estates which had appertained to the late Queen Catherine de Medicis; asserting that they had hitherto been unjustly possessed...

Bibliographic information