Histoire des grands voyages et des grands voyageurs, Volume 1

Front Cover
1870
0 Reviews
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page 53 - (Àlexandre-le-Grand ) avait fait un certain mi»roir de verre d'où l'on pouvait voir à cinquante »journées d'éloignemcnt tous les vaisseaux qui »venaient de la Grèce ou de l'Occident, pour » faire la guerre ou pour nuire autrement à la » ville, de sorte que, par ce moyen, on était »averti de se mettre sur ses gardes. Cela du»ra ainsi long-temps après la mort d'Alexan...
Page 162 - ... tels que vous et ledit Jean le Masson ordonnerez, soit en réparation ou en nouveaux édifices. En outre, je vous donne plein pouvoir et autorité qu'en toutes choses que vous jugerez profitables et honnêtes vous ordonniez et fassiez faire, en sauvant mon honneur d'abord et mon profit ('). Qu'au plus près que vous pourrez, vous suiviez les coutumes de France et de Normandie, c'est-à-dire en justice et en autre chose que vous verrez bonne à faire. Aussi je vous prie et charge que le plus que...
Page 61 - ... rasure , ils les laissent croître jusque sur les sourcils ; et de part et d'autre du front ils ont leurs cheveux à demi coupés , et du reste ,. ils les laissent croître aussi longs que les femmes, et de cela 'ils en font deux cordons qu'ils lient et nouent au derrière de l'oreille.
Page 59 - Cuyné vint en cette tente ; le troisième jour, ils s'habillèrent de pourpre violette, et le quatrième de très-fin écarlate ou cramoisi. En cette palissade, proche de la tente, il y avait deux grandes portes, par l'une desquelles devait entrer l'empereur seulement; il n'y avait point de gardes, encore qu'elle demeurât tout ouverte, d'autant que personne, entrant ou sortant, n'osait passer par là, mais on entrait par l'autre, où il y avait des gardes portant épée, arc et flèches.
Page 60 - ... fort grêles et menus de ceinture , pour la plupart de stature médiocre , avec peu de barbe : quelques-uns toutefois ont quelques poils à la lèvre de dessous et au menton, qu'ils laissent croître sans jamais les couper. Au sommet de la tête ils ont des couronnes comme nos prêtres, et depuis une oreille jusqu'à l'autre, ils se rasent tous à la largeur de trois doigts , ce qui se vient joindre à cette couronne. Ils se rasent tous sur le front le large de trois doigts ; et pour les cheveux...
Page 54 - ... fait le tour du monde, R. Benjamin de Tudèle. décerne, en terminant le récit de ses voyages, cet éloge à nos Israélites: « Paris, cette grande ville qui appartient au roi Louis, renferme des disciples des Sages qui n'ont pas leurs pareils aujourd'hui sur toute la terre. Ils s'adonnent jour...
Page 251 - Sara n'avait-elle pas déjà passé sa première jeunesse, lorsque Isaac naquit? Tu appelles un secours incertain : réponds-moi; qui t'a exposé si souvent à tant de dangers? est-ce Dieu ou le monde? Les avantages, les promesses que Dieu accorde, il ne les enfreint jamais envers ses serviteurs. Ce n'est point lui qui...
Page 245 - Pendant quatre-vingts jours, les (lots continuèrent leurs assauts, et mes yeux ne virent ni le soleil, ni les étoiles, ni aucune planète; mes vaisseaux étaient entr'ouverts, mes voiles rompues; les cordages, les chaloupes, les agrès, tout était perdu; mes matelots, malades et consternés, se livraient aux pieux devoirs de la religion ; aucun ne manquait de promettre des pèlerinages, et tous s'étaient confessés mutuellement, craignant de moment en moment de voir finir leur existence. J'ai...
Page 194 - H y en a aussi qui se peignent en blanc , ou en rouge , ou avec toute autre couleur, soit le corps entier, soit seulement la figure, ou les yeux, ou seulement le nez. Ils n'ont pas d'armes comme les nôtres, et ne savent même pas ce que c'est. Quand je leur montrais des sabres, ils les prenaient par le tranchant et se coupaient les doigts. Ils n'ont pas de fer. Leurs zagaies sont des bâtons. La pointe n'est pas en fer, mais quelquefois une dent de poisson on quelque autre corps dur.
Page 47 - Les Ismaélites ont à Damas une mosquée appelée Goman-Dammesec, c'est-à-dire synagogue de Damas. Il n'ya point de bâtiment semblable dans toute la terre. On dit que c'a été autrefois un palais de Benhadad. On y voit une muraille de verre construite par art magique. Il ya dans cette muraille autant de trous qu'il ya de jours dans l'année solaire : le soleil descendant par douze degrés, selon le nombre des heures du jour, entre chaque jour dans l'un de ces trous, et, par là , chacun peut...

Bibliographic information