Journal de Nicolas de Baye: greffier du Parlement de Paris, 1400-1417, Volume 1

Front Cover
Librairie Renouard, V e. H. Laurens, successeur, 1885 - France - 350 pages
0 Reviews
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Selected pages

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page 101 - Et si is qui oderat me super me magna locutus fuisset : abscondissem me forsitan ab eo. Tu vero homo unanimis : dux meus et notus meus. Qui simul mecum dulces capiebas cibos : in domo dei ambulavimus cum consensu.
Page 89 - ... moiz, telle que à peinne puet l'en trouver povre ne riche, et par especial à Paris, qui ne se sente de ceste maladie, les uns plus, les autres 1.
Page 238 - Paris la duchesse d'Orleans, mere du duc d'Orleans qui à present est, et la Royne d'Angleterre, femme dudit duc et fille du Roy, oncle dudit duc, en une litiere couverte de noir, à iiij chevaulx couvers de draps noirs, à heure de vespres, accompaignée de pluseurs charios noirs pleins de 1. Voir au registre des Matinées (X<
Page 90 - Testaments (X<> 9807, fol. 111 r'). moins ; et par especial en la chambre de Parlement, aux jours des Plaidoiries, a telle tousserie de touz costez que à peinne le graphier, qui a esté surpriz de la dicte maladie à viij heures, puet enregistrer au vray. Diex par sa grace y vueille pourveoir <. Conseil, XII (X<° 1478), fol.
Page 207 - Mortain, ses cousins -ger« mains, et plusieurs autres seigneurs, tant du sang « royal que autres, étant à Paris, etc., ce prince, qui « si grand seigneur estoit et si puissant...., en si petit « moment a 'finé ses jours moult horriblement et « honteusement : et qui ce a fait , scietur autem « posteà (i).
Page 116 - Cessieres, jadis et en son vivant graphier criminel 3, que election seroit faicte du plus ydoine et convenable homme à tel office, qui n'estoit pas impetrable, maiz electif.
Page 165 - seroit despécée en pièces en la cour de céans, et les » semblables à Toulouse et sur le pont d'Avignon ; et sera » fait commandement à son de trompe par tous les baillia» ges, sénéchaussées et jugeries royaux de ce royaume, » quelconque ayant la copie ou double d'icelle qu'il l'ap...
Page 248 - Sur quoy avoit en present envoyé lesdictes lettres audit president, contenons ef< effect que se pranroit à sa personne et à ses biens, se la chose prenoit autre conclusion qu'il n'eust ordonnée. Sur quoy fu deliberé que aucun, ou aucuns des seigneurs de ceans alassent audit duc le desmouvoir, combien que ledit president se presentast d'y aler en sa personne1. Conseil, XIII (X<