Journal asiatique

Front Cover
La Société asiatique, 1830 - Oriental philology
1 Review
Ser. 6, v. 11, 14 and 18; ser. 7, v. 1 and 9, ser. 7, v. 16 and 19, ser. 8, v. 5, 9, 13 and 17 include "Bibliographie ottomane. Notice des livres turcs arabes et persans imprimés à Constantinople durant le période 1281-1307 de l'Hégire" (title varies slightly)
 

What people are saying - Write a review

User Review - Flag as inappropriate

p. 97-144 : reponse de klaproth sur la reponse davis faite dans sa reface à HQZ à la critique de klaproth de sa trad de hangongchou (chagrin du palais des Han) dans le JA de 1829 ; surtout critique très sévère de Morrison et de son dictionnaire, élaboré selon la "méthode manufacturière" et plein d'erreurs 

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page 399 - Les nations civilisées des deux mondes ont les yeux fixés sur vous; leurs vœux vous accompagnent. La cause de la France est celle de l'humanité; montrez-vous dignes de votre noble mission. Qu'aucun excès ne ternisse l'excès de vos exploits ; terribles dans le combat, soyez justes et humains après la victoire; votre intérêt le commande autant que le devoir.
Page 400 - Trop longtemps opprimé par une milice avide et cruelle, l'Arabe verra en nous des libérateurs, il implorera notre alliance; rassuré par votre bonne foi, il apportera dans nos camps les produits de son sol. C'est ainsi que, rendant la guerre moins longue et moins sanglante, vous remplirez les vœux d'un souverain aussi avare du sang de ses sujets que jaloux de l'honneur de la France.
Page 79 - Observations sur un article de la Revue encyclopédique dans lequel on examine le projet de traduire le Talmud de Babylone ; suivies du programme de la Théorie du Judaïsme, par l'abbé Chiarini.
Page 399 - A plusieurs époques les étendards français ont flotté sur la plage africaine. La chaleur du climat, la fatigue des marches, les privations du désert, rien n'a pu ébranler ceux qui vous y ont devancés.
Page 308 - Originaire de l'Hindonstân, elle s'est répandue dans la plus grande partie de l'Asie. Sa domination s'étend depuis les sources de l'Indus jusqu'à l'Océan pacifique et même jusqu'au Japon. Les farouches nomades de l'Asie centrale ont été changés par elle en hommes doux et vertueux, et son influence bienfaisante s'est fait ressentir jusque dans la Sibérie méridionale. Comme...
Page 96 - II est permis d'en douter ; car je persiste à croire qu'il faut être sobre , dans une grammaire, de vues philosophiques , et surtout ne pas prêter aux langues , dans ces ouvrages didactiques où tout doit être positif, des théories plus ou moins problématiques, dussent-elles faire beaucoup d'honneur à leur auteur.
Page 363 - Il gagna entre autres, sur Sapor en personne, une bataille terrible, où il y eut parmi les prisonniers la femme même du monarque persan, un grand nombre d'autres princesses et beaucoup d'officiers et de généraux. Mouschegh, pour venger la mort de son père, fit écorcher vifs ces derniers, et envoya à son souverain leurs peaux garnies de paille ; quant à la reine et aux autres captives , il les traita avec les plus grands égards , défendit qu'on se permît envers elles la moindre insulte,...
Page 63 - Olhomans contre l'Europe chrétienne , et il ne s'arrête qu'à rabaissement de l'empire turc, après les victoires du prince Eugène. « La période historique, traitée dans la première partie du cinquième volume, avait été jusqu'ici fort négligée, faute d'éclaircissemens suffisans. M. Michaud s'est servi du récit des auteurs arabes ; et quoique par la nature de son plan , il se soit ' maintenu dans des limites fort étroites, il en dit cependant assez pour donner une idée complète de...
Page 340 - ... s'étaient dérobés à ses atteintes, en cherchant un asile chez les Romains , Sapor tourna toute sa rage contre leurs femmes et leurs enfants, qui étaient tombés entre ses mains. On rassembla toutes ces innocentes victimes et on les amena, avec la foule des captifs, en présence de ce cruel despote. Il semblait qu'il voulût exterminer la nation arménienne tout entière ; par ses ordres on sépare les hommes, et aussitôt on les livre à ses éléphants, qui les écrasent sous leurs pieds...
Page 423 - Tribunal des affaires célestes , qui formaient le sacerdoce ancien, et dont une partie des attributions était d'observer le mouvement des astres, de régler le calendrier et d'enseigner aux hommes la connaissance des...

Bibliographic information