Du mysticisme au XVIIIe siècle: essai sur la vie et la doctrine de Saint-Martin le philosophe inconnu

Front Cover
Hachette, 1852 - 340 pages
0 Reviews
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Selected pages

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page 261 - Trouver une forme d'association qui défende et protège de toute la force commune la personne et les biens de chaque associé, et par laquelle chacun, s'unissant à tous, n'obéisse pourtant qu'à lui-même, et reste aussi libre qu'auparavant!
Page 52 - Depuis que le Verbe s'est fait chair, nulle chair ne doit disposer d'elle-même sans qu'il en donne la permission. » Ces paroles me pénétrèrent profondément, et quoiqu'elles ne fussent pas une défense formelle, je me refusai à toute négociation ultérieure.
Page 60 - Je ne balancerais pas à les effacer, si ce que je dis pouvait nuire le moins du monde à la renommée grave de M. de Saint-Martin et à l'estime qui s'attachera toujours à sa mémoire. Je vois du reste avec plaisir que mes souvenirs ne m'avaient pas trompé : M.
Page 81 - La plainte reparaît souvent sous sa plume. Il gémit sur les hommes frivoles, sur le monde ingrat. En écrivant ses livres, il sent qu'il fait là comme s'il allait jouer sur son violon des valses et des contredanses dans le cimetière de Montmartre, où il aurait beau faire aller son archet, les cadavres qui sont là n'entendraient aucun de ses sons, et ne danseraient pas (1). Le public est ingrat. S'il était juste , il conviendrait que, de tous les écrivains spiritualistes, il est celui qui...
Page 225 - Tîmée , explique non seulement la génération de l'homme , des animaux, des plantes, des élémens , mais même celle du ciel et des, dieux, par des simulacres réfléchis , et par des images extraites de la Divinité créatrice, lesquelles, par un mouvement harmonique , se sont arrangées selon les propriétés des nombres dans l'ordre le plus parfait. L'univers, selon, lui , est un exemplaire de la Divinité ; le terns , l'espace , le mouvement , la matière, sont des images de ses attributs...
Page 91 - Lettre à un Ami, ou considérations politiques, philosophiques et religieuses sur la Révolution française; an III (1795); opuscule.
Page 80 - Je crois que les négligences et les imprudences où mu paresse m'a entraîné en ce genre ont eu lieu par une permission divine, qui a voulu par là écarter les yeux vulgaires des vérités trop sublimes que je présentais peul-être par ma simple volonté humaine, et que ces yeux vulgaires ne devaient pas contempler.
Page 235 - Les nombres ainsi entendus ne sont que la traduction abrégée, ou la langue concise des vérités et des lois, dont le texte et les idées sont dans Dieu, dans l'homme et dans la nature (1).
Page 32 - J'ai une belle-mère, disait-il, à qui je dois peut-être tout mon bonheur, puisque c'est elle qui m'a donné les premiers éléments de cette éducation douce, attentive et pieuse, qui m'a fait aimer de Dieu et des hommes.
Page 36 - ... notre goût tenant à la fois de la raison et de l'enfance, et dans la facilité avec laquelle on nous a jugés stupides dans le monde quand nous n'avions pas une entière liberté de nous développer.

Bibliographic information